The nightmare


Film documentaire

Rodney Ascher

2015

Siegfried Peters…


Huit personnes apportent leur témoignage sur la paralysie du sommeil. Terrifiées et oppressées, elles sont conscientes mais totalement incapables de bouger. Certains perçoivent une présence menaçante, d’autres affirment ressentir des douleurs ou subissent des relations sexuelles…


Le mot « nightmare » - cauchemar – découle de night/nuit et mare (ou mara/mahr) qui désigne un esprit oppressant, sorte d’incube ou succube qui sévit la nuit et se nourrit de la peur.

Les personnes souffrant de paralysie du sommeil affirment être réveillées mais incapables de bouger. Leurs yeux sont ouverts et leur respiration devient difficile. Certains ont le corps lourd, d’autres ressentent des picotements ou encore perçoivent des couleurs, des bruits répétitifs, des voix, des cris, des pleurs, ou une sorte de bourdonnement ou vibration électrique. Ils discernent parfois une présence menaçante qui les regarde. Cette entité qui peut prendre différentes formes : une ombre, deux yeux rouges ou même un chat noir.

Réaction physique ou spirituelle, entité malfaisante, abduction alien, accès à une autre dimension… toutes les théories sont avancées. Certaines personnes expérimentent uniquement ces phénomènes durant leur enfance, tandis que d’autres les ressentent toute leur vie. Dû au stress ou à la dépression, le taux de mélatonine serait à l’origine de ces hallucinations.


Ce pseudo documentaire joue sur le sensationnel. On peut mettre en doute la crédibilité des témoignages, et regretter le manque de profondeur des explications possibles de ce phénomène.

La paralysie du sommeil