L’atlas des monstres légendaires
(The atlas of monsters)


Etude illustrée

Stuart Hill et Sandra Laurence

2017

Glénat Jeunesse


Dans une cachette secrète, un atlas particulier est découvert. L’ouvrage illustré présente les créatures mythiques disséminées dans les différentes parties du monde. Les cartes compilent les portraits et présentations succinctes d’une myriade de créatures et de monstres.


Stuart Hill est également l’auteur des deux tomes de la série « Thirrin, princesse des glaces » publiée en 2005 - 2007.


L’atlas des monstres légendaires présente de nombreuses créatures vampiriques :

- En Europe de l’Est : les vampires et morts-vivants errent la nuit venue en quête de sang.
- En Russie et Asie Centrale : la sorcière Baba Yaga est assoiffée de sang humain ; upir, vampire et loup-garou dorment le jour dans les cimetières et chassent les humains à la nuit tombée.
- En Chine et Asie centrale : le jiangshi, une sorte de zombie-vampire sautillant, absorbe les forces vitales de ses proies. Actif la nuit, il se cache durant la journée dans un cercueil ou une grotte.
- En Asie du Sud et Sud-Est : le pontianak, créature femelle mi-fantôme mi-vampire, est particulièrement avide du sang des enfants ; le leyak, qui a une apparence humaine durant la journée, peut séparer sa tête de son corps pour voler durant la nuit. Il utilise les entrailles de ses victimes pour fabriquer un élixir et ainsi changer de forme ; le rakshasa est une créature qui décuple ses forces la nuit venue.
- En Afrique : les ya-te-veo sont des arbres de Madagascar qui se nourrissent du sang des passants grâce à ses longues vrilles pendantes ; l’impumdulu est un oiseau-éclair capable de créer des tempêtes. Il se nourrit de sang et propage les maladies.
- En Amérique du Nord : les legarou sont des sorciers des Caraïbes qui peuvent se transformer en animaux, en arbres ou même en objets. Ils sucent le sang de leurs proies endormies ; le chupacabra est une créature reptilienne du Mexique qui suce le sang des animaux ; l’erqigdlit ou l’adlet, issu de la tradition inuit est une créature buveuse de sang. Le haut de son corps est humain tandis que le bas est celui d’un chien.
- En Amérique du Sud : El cuero est une peau de vache géante suceuse de sang qui flotte sur les rivières au Chili. Capable de frapper à la vitesse de l’éclair, elle s’enroule autour de sa proie puis aspire son sang.
- En Australie et Nouvelle-Zélande : le namorodo est une créature à la chair pourrie et aux tendons sanguinolents qui suce le sang durant la nuit ; le yara-ma-wha-who se dissimule dans les arbres. Il utilise les ventouses de ses mains et de ses pieds pour aspirer le sang de ses victimes. Il a pour habitude de gober entièrement sa proie après son festin. Après sa sieste, il régurgite sa victime qui devient à son tour un monstre.


Cette étude en grand format se distingue par sa belle couverture et ses illustrations réussies. La présentation et le contenu sont particulièrement soignés. A conseiller pour celles et ceux qui souhaitent un panorama des monstres et créatures mythiques du monde entier.

Le tour du monde des vampires

Thirrin, Princess des glaces