Sauvage
(The wild inside)


Roman

Jamey Bradbury

2018

Gallmeister éditions


Tracy, qui sort de l’adolescence, vit avec son père et son frère en Alaska. Depuis la mort de sa mère, la vie est rude. La carrière de musher de son père est sur le déclin. Tracy regrette que la plupart de leurs chiens de traineaux ait été vendue à d’autres mushers. Comme sa mère, Tracy ressent l’appel de la forêt, de la chasse et du goût pour le sang des animaux. La jeune fille ressent régulièrement le besoin vital et irrépressible de se nourrir du sang de ses proies. Tracy avait fait la promesse à sa mère de ne jamais faire couler le sang d’une autre personne. Elle rompra ce serment en blessant un vagabond lors d’une de ses errances en forêt…


Lorsqu’elle se nourrit du sang de ses proies, Tracy absorbe également leurs souvenirs. La jeune fille voit mieux la nuit. Ses capacités physiques (sens, vitesse, endurance) sont supérieures.


Jamey Bradbury nous propose un premier roman intense. La soif de sang de l’héroïne est présentée d’une manière subtile. « Sauvage » est un roman original, traitant de la perte d’un être cher en développant par touche l’Avant et l’Après, qui ne laisse pas indifférent. J’ai apprécié le style de l’auteur, sans fioriture et aussi glacé que son univers.