Le grand amour
du Comte Dracula
(El gran amor del Conde Dracula)


Film d’épouvante

Javier Aguirre

1972

Paul Naschy, Haydée Politoff, Rosanna Yanni…


Imre (un homme originaire de la région) et quatre jeunes femmes voyagent jusqu’au Col de Borgo. Ils doivent faire une halte lorsque leur calèche perd une roue. Heurté par le sabot d’un cheval, le cocher trouve la mort. Alors qu’un orage s’annonce et que les loups approchent, le groupe cherche un abri pour la nuit. Ils se dirigent vers un sanatorium abandonné qui vient d’être acheté par un médecin anglais, le Docteur Wendell Marlow. Leur hôte est heureux de les accueillir, même s’il ne mange jamais avec eux et qu’il est absent durant la journée…


Paul Naschy, qui incarne le Dr. Wendell Marlow alias Dracula, a participé au scénario.

Paul Naschy incarna le loup-garou Waldemar Daninsky dans une douzaine de films. Cet acteur, passionné par les films de monstres classiques, signa une quarantaine de scénarios et réalisa une quinzaine de films. En 1967, il obtint son premier grand rôle dans " Les vampires du Dr Dracula " dont il était également le scénariste. Il joua en 1970 dans " Dracula contre Frankenstein ", en 1971 dans "La furie des vampires". On le retrouve dans les films vampiriques : « L'empreinte de Dracula » de 1973, « El retorno del Hombre-Lobo » de 1981 et « Empusa » de 2010. Ces films qui, comme ceux de la Hammer, mêlaient sang et érotisme, furent de grand succès en Espagne et à l'international.

Rosanna Yanni, qui tient le rôle de Senta - une des jeunes femmes - a joué en 1968 dans « Les vampires du Dr. Dracula » (en vo « La marca del hombre lobo ») et en 1969 dans « Malenkala vampire ».


Lorsqu’ils atteignent le Col de Borgo, Imre raconte à ses compagnes de voyage l’histoire inquiétante de la région. C’est ici que le légendaire Dracula, le plus terrifiant des vampires, fut détruit par Van Helsing et Jonathan Harker. Le sanatorium,construit sur ses lieux maudits, fut abandonné après la mort de plusieurs patients souffrants d’anémie fulgurante. Selon les rumeurs, l’ancien propriétaire faisait de terribles expériences sur le sang. Il fut tué par la populace mais son corps disparut.

Les vampires doivent étancher sans relâche leur soif de sang humain. Avides de nouvelles victimes, ils vont même jusqu’à attaquer un vampire inconnu. La morsure des vampires contamine leurs proies. Ils se distinguent par leur absence de reflet, leurs crocs saillants et leurs yeux inhumains. Les vampires disposent de pouvoirs surnaturels comme la télépathie et l’hypnose (l’appel à distance de leurs proies). Ils sont capables de sauter sur le toit d’une bâtisse sans difficulté.

Les vampires fuient le soleil qui les brûle jusqu’à causer leur mort. Durant la journée, ils reposent dans un cercueil. La croix les repousse. Ils sont détruits par un endommagement du cœur.

Dracula désire ressusciter sa fille en suivant un rituel précis qui dure plusieurs nuits. Il jette son dévolu sur Karen, une des jeunes femmes du groupe. Cette vierge doit se donner librement à lui et devenir sa compagne vampire. Lors d’une nuit de pleine lune particulièrement propice au rituel, une jeune vierge est torturée et mise à mort. Dracula boit son sang pour achever la résurrection de sa fille. Dracula n’hésite pas à détruire ses serviteurs vampires lorsqu’ils lui sont devenus inutiles.


Ce film au charme désuet propose une ambiance réussie. J’ai particulièrement apprécié le look et les déplacements des vampires. Je regrette toutefois le revirement abrupt du Docteur Wendell Marlow qui endosse son costume de vampire sans crier gare ! Paul Naschy incarne un Dracula mélancolique qui clame qu’un vampire côtoie uniquement l’horreur et la solitude. Ce film mériterait largement une sortie en DVD.


Dracula contre Frankenstein
Furie des vampires, la
Vampires du Dr Dracula, les