Bram Stoker Dracula


Bande dessinée d’épouvante

Georges Bess

2019

Glénat


Mina séjourne à Whitby en Angleterre avec son amie Lucy. La jeune femme s’inquiète de ne pas recevoir de courrier de son fiancé, Jonathan, parti deux mois plus tôt en Transylvanie. Ce dernier est reclus au fin fond des Carpates dans le château de son client, le Comte Dracula, acquéreur de plusieurs propriétés à Londres. A part le Comte, Jonathan ne croise pas âme qui vive. Dracula étant toujours absent durant la journée, Jonathan prend ses repas seul. Voulant explorer la demeure de Dracula, il trouve de nombreuses portes verrouillées. La quasi-totalité du château tombe en décrépitude…


Cette bande dessinée en noir et blanc, adaptée du roman « Dracula » de Bram Stoker, est parue en deux versions : la version normale ainsi qu’une version prestige en grand format. Georges Bess est également l’auteur de la trilogie « Le vampire de Bénarès » parue entre 2011 et 2012.


A la seule évocation du nom de Dracula, les aubergistes à proximité de son château sont terrorisés. En Transylvanie, les vampires sont désignés sous le terme de nosferatus.

Lorsque Jonathan rencontre Dracula en Transylvanie, l’apparence du Comte est singulière : peau parcheminée et livide, yeux rouges, dents très blanches et pointues, odeur fétide, ongles longs, absence de reflet. En buvant régulièrement le sang de ses victimes humaines, il rajeunit.

Plus un vampire est ancien, plus sa force et ses pouvoirs surnaturels sont conséquents. Le Comte Dracula peut sortir en plein jour. Les pouvoirs des vampires sont limités sur de grandes étendues d’eau ou en pleine mer. Dracula possède de nombreuses capacités : changer d’apparence, commander aux loups, voler, hypnotiser ses proies, influencer la météo, descendre le long des murs tel un insecte.

Par des morsures répétées, Dracula contamine ses proies qui deviendront des vampires à leur tour. Lucy, victime de Dracula, souffre de crises de somnambulisme, de langueur et de cauchemars. Les traces de morsures du vampire ne cicatrisent pas. Par un échange de sang, il créé un lien télépathique qui lui permet de communiquer à distance avec sa victime.

Lorsque Dracula se rend en Angleterre, il voyage avec plusieurs caisses contenant de la terre de sa région. Les vampires craignent les armes en argent et les objets saints : crucifix, eau bénite, hosties consacrées. Pour contrer les attaques de Dracula, le Professeur Van Helsing dispose des fleurs et des gousses d’ail aux fenêtres et aux portes. Les vampires sont détruits par un pieu fiché dans le cœur ou par décapitation.


Georges Bess reprend les grandes scènes du roman original de Bram Stoker, notamment le voyage de Jonathan jusqu’en Transylvanie et son arrivée au château de Dracula ainsi que le séjour de Mina et Lucy à Whitby. A noter, une grande différence par rapport au roman : à la mort de Dracula, ses compagnes et son château se désagrègent. Le traitement, très classique, est magnifié par le trait de dessin particulièrement abouti.


Dracula

Vampire de Bénarès, le