Dracula, les origines
(Dracul)


Préquel au roman Dracula

Dacre Stoker et JD Barker

2018

Michel Lafon


Bram Stoker, la vingtaine, tient son journal reclus dans une tour. Assailli par un vampire, il pense que ses heures sont comptées… Durant les sept premières années de sa vie, il fut contraint de rester cloué au lit, à Contarf près de Dublin. Bram Stoker conserve des souvenirs de sa nounou, Ellen Crone. En 1847, le pays traversa une terrible période de famine. La famille du petit Abraham fut relativement épargnée de la misère – Abraham père ayant un poste de fonctionnaire au Château de Dublin. Le jeune Bram était proche de sa sœur Mathilda, un peu moins de Richard, encore bébé et de ses autres frères Thornley et Thomas. En octobre 1854, un évènement macabre bouleversa la vie des enfants : un homme aurait été enterré vivant. A l’âge de 7 ans, Bram recouvra la santé ne sera plus jamais malade. Il garda du traitement de sa nounou Ellen Crone de minuscules traces de piqures au poignet qui ne cesseront de le démanger sa vie durant. Soudainement, Ellen Crone, disparut du jour au lendemain…


En 2009, Dacre Stoker avait rédigé avec Ian Holt une suite au roman « Dracula » intitulé « Dracula l'immortel » puis en 2012, une étude avec Elizabeth Miller, « Le journal perdu de Bram Stoker ». Dacre Stoker a donné des séries de conférences : « Stoker on Stoker » et « The secrets of Dracula ». Les droits du livre « Dracula, les origines » ont été acquis par la Paramount. Un projet de film est en cours par le réalisateur Andy Muschietti (le réalisateur de la nouvelle version de « Ca » de 2017-2019).


Le vampire est une créature immortelle qui survit grâce au sang humain. Il possède de nombreuses caractéristiques hors norme : sens accrus, capacités physiques supérieures (force, vitesse, régénération, sauts), nyctalopie, capacité de grandir ou de rapetisser, télépathie, regard hypnotique, lévitation. Les plus puissants comme Dracula peuvent se transformer (en brume, loup, insectes, chauve-souris, etc.) et influencer la météo. Leurs pouvoirs sont à leur maximum durant la nuit.

Les vampires se distinguent par leurs crocs, des yeux rouges, leurs ongles pointus, une haleine repoussante et leur peau livide et glacée. Dénués d’ombre ou de reflet, les vampires ne laissent pas de traces de pas. Ils sont également épargnés par la pluie. Ils régénèrent leurs pouvoirs en reposant dans leur terre natale putride et infestée de vermine.

Suite à des morsures et à des échanges de sang répétés, les vampires contaminent leurs proies. Leurs victimes, si elles n'ont pas encore bu de sang humain, peuvent être sauvées en parvenant à tuer le vampire originel. Ces monstres sont détruits par un pieu de bois fiché en plein cœur ou par décapitation. Etant capables de ressusciter avec du sang frais, il est primordial de brûler le corps des vampires les plus puissants puis d’éparpiller leurs cendres aux quatre vents. Les vampires craignent les symboles sacrés (croix, eau bénite, hosties, prières et bénédictions), l’argent, les miroirs, l’ail et les roses. Afin de pénétrer dans un lieu privé, ils doivent y être préalablement invités. Les vampires sont incapables de traverser par eux-mêmes un cours d'eau.

Bram Stoker découvre que les vampires sont régis par une certaine hiérarchie. Dracul, un des plus puissants, est issu d’une ancienne famille de Valachie et fut en son temps le Voïvode Dracula. Il fut élève de la Scholomance, l'Ecole du démon. Par cycle, un élève est choisi pour devenir immortel. En renonçant à Dieu et à son âme, il acquiert également de terrifiants pouvoirs. Grâce à ses connaissances et à une ingéniosité sans faille, Dracula parvint à survivre durant des siècles.


Continuant sur sa lancée, Dacre Stoker (arrière-petit-neveu de Bram Stoker) rédigea cette préquelle d'après les notes de Bram Stoker. Ce roman est centré sur le fait que Bram Stoker, enfant chétif durant les sept premières années de sa vie, recouvra d’un coup la santé et devint même un véritable athlète à l'université. Dacre Stoker mêle ce fait historique à une contamination vampirique fictive. L’ambiance de danger latent est bien rendue, malgré un style d’écriture scolaire et de nombreuses répétitions inutiles.


Dracula

Dracula l'immortel

Dracula l'immortel

Journal perdu de Bram Stoker, le