Vampires


Catalogue d'exposition

Ouvrage collectif dirigé par Matthieu Orléan
en collaboration avec Florence Tissot

2019

Rmn-GP - La Cinémathèque Française


Les innombrables productions cinématographiques vampiriques ont marqué l'imaginaire populaire de tous les pays. Le vampire, qui évoque les grands thèmes de la vie et de la mort, a toujours fasciné les foules. A travers cette créature qui ne cesse de se métamorphoser, le public éprouve un véritable désir pour ce qui peut le détruire. Séducteurs, irrésistibles, menaçants ou même terrifiants, les vampires sont dotés d'un pouvoir transgressif.

Ce catalogue regroupe :
- de nombreux articles présentant les différents aspects et caractéristiques du vampire, et son évolution au fil des décennies ;
- une iconographie attractive (couvertures, affiches, publicités, dessins, gravures, peintures et photos de tournages) ;
- une filmographie de 1913 à 2020 (films, séries, dessins animés) ;
- des entretiens de réalisateurs : Werner Herzog (Nosferatu, le fantôme de la nuit, de 1979), Albert Serra (Histoire de ma mort, de 2013), Olivier Assayas (Irma Vep, de 1996), Francis Ford Coppola (Bram Stoker's Dracula, de 1992), Bertrand Mandico (Niemand, de 2019) ;
- une présentation de quinze films (témoignages, anecdotes et apports cinématographiques).


Cet ouvrage est le catalogue de l'exposition "Vampires", organisée par La Cinémathèque Française à Paris, du 9 octobre 2019 au 19 janvier 2020, en association avec la Fondation "La Caixa". L'exposition se tiendra également au CaixaForum de Madrid du 13 février au 7 juin 2020, et au CaixaForum de Barcelone du 7 juillet au 25 octobre 2020.

En parallèle à l'exposition, La Cinémathèque Française propose des cycles de films (adaptations du "Dracula" de Stoker, les vampires d'auteurs et le cinéma bis) ainsi que des conférences, des animations pour les plus jeunes, et des visites guidées.

Sir Francis Frayling (auteur des études « Vampyres : Lord Byron to Count Dracula » parue en 1978 et « Vampyres : Genesis and Resurrectionfrom Count Dracula to Vampirella » en 2016) et Stéphane Du Mesnildot (auteur de l’étude « Le miroir obscur » en 2013) ont rédigé un article.


Plusieurs aspects du mythe sont développés dans ce catalogue comme la contamination, la perte de l'innocence, le cercueil, l'absence de reflet, les métamorphoses, le rapport à la nuit et au soleil, la décrépitude, le sang qui revigore, la langueur ou la torpeur de certains vampires.


J'ai apprécié la présentation de cet ouvrage, notamment la compilation d'articles et les extraits d'entretiens avec les réalisateurs. Certains d'entre eux sont capables de réinventer les motifs vampiriques traditionnels, pour le plus grand bonheur des spectateurs et l'enrichissement de la filmographie vampirique. Cette chronique ne manquera pas d'être complétée par la visite de l'exposition, dès le mois d'octobre. A vos agendas pour réserver vos places !


Miroir obscur, le