Mémorandum


Roman fantastique,
préquelle à Dracula

Michael Honaker

2019

Mijade éditions


Pest, 1856 : Le géographe Hermann « Arminius » Vambéry recherche des fonds, tout comme sa rivale l'archéologue-aventurière Karelle Bessler. Arminius croise la route de son ancien camarade d’études, Abraham Van Helsing. Ce dernier est devenu médecin malgré une réputation sulfureuse et excentrique. Abraham croit toujours aux mystères de l’univers et aux forces insondables. Ayant perdu sa sœur trois ans plus tôt, suite à une épidémie, il fut chassé de la faculté d’Heidelberg. Le soir, Arminius l’accompagne dans un cimetière pour sauver une enfant atteinte de crises de somnambulisme. La sœur aînée de la fillette est morte récemment d’une anémie doublée de consomption. Peu après, une comédienne est retrouvée vidée de son sang. Van Helsing déclare traquer l'ennemi juré du genre humain qu'il désigne sous le terme du "Mal Sournois"...


Cet auteur prolifique s'est essayé à de nombreux genres : policier, science-fiction, jeunesse, horreur... On le connaît notamment pour sa série fantastique " Le commandeur ". Il publie « Terminus sanglant » en 1987, « Terminus vampire city » en 1998, et une version condensée de « Dracula » pour la jeunesse en 2012.


Dans les Carpathes, les habitants croient aux nosferatus, "les morts qui marchent vite". Afin de subsister, ces créatures se nourrissent du sang des vivants. Ils ont d'autres appellations de par le monde : non-mort, vampire, goule, vroucolacas, incube, succube, ordög, sarkany.

Van Helsing rédige un mémorandum compilant les caractéristiques, forces et faiblesses des vampires. Le Comte Dracula est capable de rajeunir avec l'apport régulier de sang frais. Dracula est un expert en déguisement (maquillage, teinture et parfums de prix) contrairement aux jeunes vampires qui sont encore incapables de dissimuler leur apparence inhumaine (dents pointues, haleine repoussante, yeux rouges et peau livide). Les vampires sont dénués de souffle et de pouls. Ils ne possèdent ni reflet, ni ombre, ni aura (Van Helsing peut en effet distinguer les auras). Les vampires disposent de capacités surnaturelles comme une force accrue, se transforment physiquement (rapetisser pour s'infiltrer par la fissure d'une tombe ou se changer en brume), la commandent aux loups, altérent la nature en invoquant les éléments ou encore ensorcellent les esprits faibles. Méthodique, organisé, doté d'une intelligence démoniaque et d’une richesse conséquente, Dracula s'entoure de complices humains corrompus.

Influencé par le cycle lunaire, le Comte Dracula n’aime pas le grand jour. Van Helsing remarqua qu'il fit des apparitions dans la journée uniquement aux alentours de midi. Les vampires doivent raviver leurs pouvoirs en reposant dans leur terre natale, une terre devenue nauséabonde et répugnante. Pour entrer dans un lieu clos, les vampires doivent y être invités. Dracula semble avoir une phobie de l’eau vive. Les vampires doivent se nourrir d'un sang pur, non souillé par la maladie ou le grand âge. Ils finissent par contaminer leurs proies qui deviendront vampires à leur mort. Les vampires sont également responsables de certaines épidémies de choléra. A proximité du repaire d'un vampire, les animaux s'affolent, l'air se refroidit sensiblement, et la vermine grouille comme les rats et les mouches. Pour découvrir l'emplacement du château de Dracula au cœur des Carpathes, Van Helsing doit y être préalablement invité ou guidé par un de ses disciples.

Les vampires sont détruits par le feu ou la décapitation. Afin de sauver les victimes encore humaines d'un vampire, il faut réussir à tuer le monstre avant que sa proie ne meurt.


Michael Honaker nous propose une préquelle passionnante au roman "Dracula" où Van Helsing traque un Dracula responsable de la mort de sa sœur. Avec ce récit, on comprend les motivations primordiales de Van Helsing qui dédie ainsi sa vie à chasser les vampires. Le style d'écriture de Stoker est repris, avec des extraits de carnets de voyage, de lettres et de journaux intimes. Pour les amateurs de lecture "classique", je vous conseille chaudement ce roman. Seul petit reproche aux éditions Mijade, le format rigide de l'ouvrage n'est ni agréable ni pratique : après une lecture, mon exemplaire était déjà abimé.


Dracula

Dracula (Michel Honaker)
Terminus sanglant
Terminus : Vampire City