Dracula


Bande dessinée d'épouvante

Russell Punter et Valentino Forlini

2017

Usborne, collection "Comics Usborne"


Jonathan Harker est attendu en Transylvanie afin de réaliser une transaction immobilière pour le Comte Dracula. Le nom de Dracula suscite l'effroi parmi ses compagnons de voyage. Ces derniers lui conseillent d'abandonner son projet ou de revenir au lever du soleil. Le chauffeur du Comte vient le chercher, au Col de Borgo, pour le mener au château. Sur l’atlas de l'Angleterre, Harker remarque que son hôte a entouré trois lieux particuliers : Purfleet à l'Est de Londres où se situe le Domaine de Carfax qu'il compte acquérir, Exeter où réside le notaire Hawkings, l'employeur de Jonathan Harker et le port de Whitby situé dans le Yorkshire. Le Comte Dracula est toujours absent durant la journée. Un soir, il demande à Harker de prévenir ses proches qu’il restera un mois de plus au château…


Cette bande dessinée est une adaptation du roman "Dracula" de Bram Stoker, paru en 1897. En fin de volume, l’auteur propose quatre pages explicatives sur l'histoire de Dracula, les épidémies vampiriques aux 17ème et 18ème siècles, la littérature, et une biographie de Bram Stoker.


Les vampires sont des créatures surnaturelles qui disposent de pouvoirs hors normes. D’après le Professeur Van Helsing, spécialiste des forces occultes, les vampires peuvent commander aux morts, aux éléments et aux bêtes. Ils voient à distance par les yeux des animaux qu'ils contrôlent. Ils utilisent l’hypnose sur leurs proies humaines. Les vampires ont également la force de vingt hommes. Dracula est capable de ramper le long des murailles de son château, de changer de taille et de forme (se transformer en brouillard ou en chauve-souris) et même de se volatiliser. Les vampires se distinguent par leur peau pâle, leurs crocs effilés, ainsi que leurs yeux qui deviennent rouges sous l'effet de la soif de sang. En buvant régulièrement du sang frais, Dracula parvient à rajeunir tandis qu’il contamine ses proies. Par un échange de sang, il crée un lien télépathique avec sa victime. Les vampires n’ont plus de reflet ni de fonctions vitales (pouls, respiration, digestion de nourriture ou de liquide). Durant la journée, Dracula a besoin de reposer sur un sol enrichi par les dépouilles de ses ancêtres. Les vampires sont repoussés par les symboles religieux (croix et hosties consacrées). Ils sont détruits par un pieu en bois fiché dans le cœur.


Cette adaptation en bande dessinée, clair et dynamique, ravira les jeunes lecteurs mais aussi les plus aguerris. Je vous la recommande chaudement !


Dracula