La glace et le sel
(La ruta del hielo y la sal)


Roman pour adultes

José Luis Tarate

1998

Actes Sud


Juillet 1897, le navire Déméter transporte, de Varna à Whitby, cinquante caisses de terre destinée à des expériences scientifiques. La cargaison a été apportée par des Szaganys, de farouches tziganes. L’équipage du Déméter est composé de cinq matelots, deux officiers de pont, un cuisinier et son capitaine. Ce dernier relate la routine du voyage dans son journal. Les caisses en bois précieux lui paraissent étranges. Il remarque des fissures identiques sur chaque caisse. Une première disparition parmi l’équipage est signalée…


Ce récit est inspiré d’un passage du roman « Dracula » de Bram Stoker, publié en 1897.


La créature embarquée sur le navire est perçue comme un étranger grand, maigre et affreusement pâle qui ne sort que la nuit. Il se nourrit du sang des matelots dont il mord le cou. Le vampire dispose de pouvoirs surnaturels : lecture dans les pensées, influence des rêves, transformation physique, contrôle des rats et de la météo. Ses victimes souffrent de cauchemars et d’une fatigue grandissante. La créature semble insensible aux blessures infligées par les mortels.


Je n’ai pas du tout accroché au style de l’auteur. José Luis Tarate a pourtant choisi de revisiter un des passages les plus intrigants du livre de Stoker. Le récit est orienté du point de vue de son capitaine qui sombre dans la folie et le désir frustré grandissant pour ses compagnons. Mêlant rêves, souvenirs et réalité sans espoir, ce court huis-clos, que j’attendais avec impatience, m’a laissé sur ma faim.


Dracula