Le pacte d’Emma


Romance

Nine Gorman

2017

Albin Michel


Emma Reyes, 22 ans, est atteinte d’une maladie dégénérative. Les tests incessants à l’hôpital lui ont volé son adolescence en Pennsylvanie. Courageusement, la jeune femme décide de changer de vie pour s’installer à New York avec son frère. Rebecca, son amie libraire, l’encourage à postuler au poste d’assistante de direction dans la prestigieuse Anderson Corporation. Lorsqu’elle rencontre Andrew Anderson, les images d’une soirée lui reviennent en mémoire. Emma se souvient de cet homme, la bouche maculée du sang de sa victime…


Cette histoire a été initialement publiée sur Wattpad et la chaîne BookTube en 2011 sous le titre « Le pacte sanguinaire ». Une suite est prévue en 2018.


Lorsqu’ils ont 18 ans, les vampires de sang pur suivent un rituel pour acquérir pleinement leurs pouvoirs (vitesse, force et contrôle mental). Ils ne sont pas immortels mais vieillissent beaucoup plus lentement que les humains. Boire du sang humain à la source augmente considérablement leurs pouvoirs, et accroit d’autant leur longévité. Les sentiments et les sensations qu’ils ressentent sont plus forts que pour le commun des mortels. Les vampires de sang pur disposent de crocs rétractables.

Les demi-vampires (mi-humains mi-vampires) ne ressentent pas le besoin de boire du sang. Ils ne possèdent pas non plus de pouvoirs particuliers, à part une capacité de persuasion supérieure à la moyenne.

Les morsures de vampires s’effacent rapidement, tout en restant visibles aux yeux des vampires.


Cette « new romance » reprend les mêmes mécanismes que les romances de type « Harlequin ». La relation entre l’héroïne et le vampire (un mâle qui ne veut plus éprouver de sentiments, séducteur en série et prédateur) est ambiguë. Rien de nouveau sous le soleil donc, même si ce premier volet est peaufiné avec soin.