Bébé vampire
(Grave of the vampire)


Film d’épouvante

John Hayes

1972

William Smith et Michael Pataki


Une nuit, un cadavre émergeant de la tombe de Caleb Croft attaque un couple. Il tue l’homme pour boire son sang et viole la femme. Le lendemain, le cercueil de Caleb Croft est vide ; le cadavre a disparu. Caleb Croft, violeur récidiviste, avait été exécuté plusieurs années auparavant. Contre l’avis de son médecin, la femme, victime du vampire et désormais enceinte, veut garder l’enfant. Le bébé, dont la peau est étrangement bleutée, refuse le lait de sa mère. Après s’être accidentellement coupée, elle remarque que l’enfant n’accepte de boire que du sang. Une fois adulte, l’enfant vampire prénommé James, recherche son père pour le détruire…


Le scénario est de John Hayes et de David Chase. Ce dernier est aussi le scénariste de « Kolchak : Dossiers brûlants », série fantastique de 1974-1975. Le film « Grave of the vampire » est sorti en France en 1977 sous le titre « Bébé vampire » puis en VHS en 1981 intitulée « Les enfants de Frankenstein ».

Ce DVD comprend en supplément un documentaire d’Eric Peretti intitulé « La tombe du vampire », qui revient sur les films de vampires des années 70.

 William Smith joua dans l’épisode « The Energy Eater » de la série « Kolchak : Dossiers brûlants » en 1974. Il incarna le Comte Dracula dans le film de 2001 « The Erotic Rites of Countess Dracula » de Donald F. Glut. Il joua également dans le court-métrage de 2001 de Donald F. Glut, « The Vampire Hunters Club ».

Michael Pataki joua dans de nombreux films vampiriques : en 1971 dans « The Return of Count Yorga », en 1974 dans « The Bat People », en 1979 dans « Le vampire de ces dames ». Il incarna lui aussi le Comte Dracula en 1977 dans « Zoltan, le chien sanglant de Dracula ».


Bien qu’insensibles aux blessures par balles, les vampires sont détruits par le feu, la lumière du soleil ou un pieu fiché dans le cœur. Ils disposent de crocs acérés.


Ce film a le mérite de donner le premier rôle à un dhampire, un humain à demi-vampire. Le jeu des acteurs est plutôt médiocre. « Bébé vampire » est à réserver aux fans purs et durs.

Vampire de ces dames, le
Zoltan, le chien sanglant de Dracula