Jacula,
la Reine des vampires
(Jacula
La Regina dei Vampiri)


Bande dessinée
érotico-fantastique

Giuseppe Pederiali et Alberto Giolitti

1969 - 1982

Elvifrance


1835, Zalau en Transylvanie : Jacula est âgée de 18 ans. Elle vit dans une luxueuse demeure avec sa mère et Wolf, leur fidèle serviteur. Alors que Jacula est attaquée par un vampire, le Comte Kurt Sontag, la demeure familiale prend feu. La mère de la jeune fille y perdra la vie. Le même jour, le Docteur Charles Verdier, sérologue et grand spécialiste des vampires, recherche la tombe d’un vampire à Zalau. Jacula, désormais transformée en vampire, revient à la vie au cimetière. Verdier, qui découvre la jeune vampire, tombe sous son charme. Jacula le mord, le transformant à son tour. Contrairement aux autres victimes de Jacula, Verdier conserve son libre arbitre et participe à la majorité des aventures de la vampire. Verdier met au point un filtre, à base de mandragore, qui leur permet de supporter sans dommage les rayons du soleil. Les deux vampires vivent de larcins et subissent de nombreuses arrestations, naufrages, emprisonnements par des savants fous, maniaques, chasseurs de vampire (dont Joop Van Helsing) et sorciers en tout genre. Jacula sera mariée à un mortel, le policier Torlin Novak, avec qui elle aura un fils. Un voyage temporel mènera Jacula en 1975…


« Jacula », dans sa version italienne, a connu 327 fascicules entre 1969 et 1982 et a été publiée par Erregi puis Ediperiodici. En France, la série « Jacula » comporta 116 numéros, d'octobre 1970 à septembre 1980. Jacula est aussi présente dans les albums de la Série « Vampirissimo » pour 27 numéros (du n°1 de 1980 au n°27 de 1982) et dans la série « Super-Diabolique » jusqu’au n°43 (de 1983 à 1986).


Jacula est née à Plovdiv en Roumanie, le 2 mars 1823. Les vampires sont des créatures démoniaques qui se nourrissent de sang humain. Servante préférée de Satan, Jacula organise régulièrement des rituels pour communiquer avec son maître. Selon la théorie d’un certain Taddeuz d’Alexandrie, étant des créatures du démon, les vampires peuvent renaître du feu, l’élément naturel des démons. Les animaux craignent particulièrement les créatures démoniaques. Les chauves-souris, considérées elles aussi comme des créatures de Satan, peuvent être utilisées comme lien de communication avec les démons.

Les vampires tombent en catalepsie durant la journée. Le filtre de Verdier, qui les rend insensibles au soleil, est actif durant trois jours. Selon Verdier, le sang des vampires contient des germes différents de celui des mortels. Les vampires sont immunisés contre les maladies contagieuses. Ils ne possèdent ni ombre ni reflet. Ils sont détruits par un pieu fiché en plein cœur. Selon le Livre des maléfices, lorsqu’un vampire éprouve de la pitié et verse six larmes, il perd ses facultés surnaturelles pendant dix jours. Les vampires craignent l’ail, les objets et les lieux saints. Lors des prières, ils éprouvent un malaise grandissant. Les croix ont le pouvoir de les neutraliser et les brûlent au toucher. En présence d’un vampire, l’eau bénite se met à bouillir. La transfusion de Ravel rend Jacula temporairement insensible à la croix.

Les vampires disposent de crocs rétractables. Leur morsure provoquant du plaisir, les proies sont totalement incapables de se soustraire aux crocs des vampires. Les victimes vampirisées de Jacula et Verdier deviennent leurs esclaves totalement dévoués. Pour les vampires, le sang de vierges est un met de choix.


Le couple Jacula-Verdier visite un grand nombre de pays aux quatre coins du monde. Jacula n’hésite pas à tuer de sang-froid pour arriver à ses fins ou pour préserver ses secrets et sa liberté. Ses compagnons de route ne font pas long feu. D’une grande beauté, Jacula séduit ses proies avant de s’en débarrasser. Le couple se sépare lors de leurs fréquentes crises de jalousie. Jacula ne cache pas ses amants, tandis que Verdier a un faible pour les très jeunes filles. A cause de leur soif de sang, il leur est impossible de mener une vie normale. Les scénarios ne gagnent pas en qualité et certaines situations frisent le ridicule. Au fil des tomes, la série s’essouffle.


Electrochoc

Zara la vampire