Je suis le sang


Roman policier fantastique

Ludovic Lamarque et Pierre Portrait

2016

Les Moutons Electriques


Août 1888, Stoker est régisseur au théâtre Lyceum à Londres. Le lieu est dirigé d’une main de fer par le célèbre acteur Henry Irving. Tandis qu’une série de meurtres sanglants affolent les ventes de journaux, leur dernière pièce « Jekyll et Hyde » connaît un véritable succès. Des prostituées ont été retrouvées mutilées dans l’East End. Les agents de Police sont incapables de capturer le meurtrier. La colère gronde parmi les miséreux, livrés à leur sort. Stoker veut s’inspirer de ces crimes sanglants pour rédiger un grand roman gothique. Afin de s’immerger dans l’East End, il y passe ses nuits déguisé en marin irlandais. Stoker passe commande d’un nouveau costume de scène à Dragan, un tailleur originaire d’Europe de l’Est…


Ludovic Lamarque et Pierre Portrait transpose Bram Stoker - auteur du roman « Dracula » - dans cette fiction où il fait face à Jack l’éventreur. Cette rencontre lui inspire les personnages de son roman gothique, ainsi que les traits de caractère et les pouvoirs surnaturels de son vampire.


Aux yeux de Stoker, le meurtrier de l’East End est doté de sens accrus, d’une vision nocturne développée, ainsi que d’une agilité hors norme. Le tueur éprouve un plaisir pervers à boire le sang de ses victimes.


Dans cette fiction, les inspirations de Bram Stoker découlent directement des meurtres de Jack l’éventreur. Stoker s’inspire même directement du tueur. Les auteurs ont retranscrit avec brio les conditions de vie misérable de l’East End. Ses habitants, plus morts que vivants, sont comparés par Stoker à des non-morts. « Je suis le sang » est un complément indispensable pour les amateurs de « Dracula » et les admirateurs de Bram Stoker.


Dracula

Bram Stoker