Monster mash


Etude en anglais

Mark Voger

2015

TwoMorrows Publishing


Passionné par les monstres depuis l’enfance, l’auteur présente l’engouement pour les monstres classiques aux Etats-Unis de 1957 à 1972. Dracula, la créature de Frankenstein, la momie, le loup-garou, etc. se déclinèrent en une multitude de jouets, magazines et objets publicitaires.


La préface est écrite par John Zacherle, présentateur télé et radio dans les années 50 et 60. Il est également connu pour sa chanson à succès « Dinner with Drac » de 1958.


La série télé de Dan Curtis « Dark Shadows », débutée en juin 1966, fut un immense succès aux USA. Le vampire Barnabas Collins, introduit à l’épisode 70 en avril 1967, créa un pic d’audience. Ce personnage tourmenté vivait sa condition de vampire comme une véritable malédiction. Dès 1958, les monstres eurent la part belle dans les magazines de James Warren et Forrest J Ackerman : Famous Monsters, Creepy, Eerie, Vampirella, etc. En 1962, la chanson « Monster Mash » de Bobby Pickett fut un hit pendant 14 semaines. Les fans de créatures fantastiques ne manquèrent pas les maquettes Aurora (Frankenstein en 1961, Dracula en 1962, etc.), les Topps cards, les masques Topstone et Don Post. Deux sitcoms suivaient les aventures loufoques de deux familles macabres : « La famille Addams » et « The Munsters », toutes deux ayant été diffusées de 1964 à 1966. En 1971, la marque General Mills lança une gamme de céréales monstrueuses avec Count Chocula et Frankenberry.


Cette étude instructive ravira les fans de monstres classiques. La présentation est agréable, ponctuée de nombreuses interviews d’éditeurs, d’illustrateurs et d’acteurs.