L’héritière


Roman d'action fantastique

Jeanne A Debats

2014

Actusf


A Paris, Agnès Cleyre se recueille sur la tombe de ses proches, décédés récemment. Agnès a hérité de sa mère sorcière la faculté de voir et de ressentir les esprits. A cause de cette malédiction, la jeune femme a vécu toute sa vie en recluse. Agnès va tout de même accepter de travailler pour son Oncle Géraud, un notaire aux clients particuliers. Agnès doit traduire des textes anciens pour des vampires, des sorciers ou des loups-garous. Aux côtés de Navarre, un vampire travaillant également pour Géraud, Agnès est protégée des manifestations spectrales…


Jeanne A Debats est également l’auteur du roman « Métaphysique du vampire », publié en 2012 puis réédité en 2015, ainsi que de l’anthologie « Vampires à contre-emploi » de 2014.

La préface de « L’héritière » est rédigée par Adrien Party, administrateur du site Vampirisme.com, et la postface par Jean-Luc Rivera.


En parallèle au monde des humains, l’Altermonde est composée de plusieurs clans de créatures surnaturelles : vampires, loups-garous, sirènes, sorciers, etc. La communauté vampirique, très hiérarchisée, suit les règles du Haut Cénacle. Les vampires disposent de serviteurs humains qu’ils nomment « les féaux ». Quelques mortels, possédant le syndrome de Nosferatu, sont destinés à devenir des vampires.

Les vampires disposent de capacités physiques supérieures (force, vitesse, réflexes, régénération) ainsi que de pouvoirs surnaturels (charme hypnotique, vol, télépathie). La télépathie ne fonctionne qu’avec des proches : ceux dont le vampire boit le sang ou avec qui il a des relations intimes. Les vampires, qui possèdent des crocs rétractables, boivent régulièrement du sang humain. Navarre est un des rares vampires à boire le sang de ses congénères. Le sang de vampire permet de calmer considérablement la soif de sang et de gagner en puissance. Les vampires craignent l’argent et la lumière du jour.


« L’héritière » est un des rares romans français publiés dans le genre bit-lit, et dont l’intrigue se situe à Paris. L’auteur reprend les caractéristiques classiques des vampires. J’ai apprécié que la romance ne vienne pas polluer le récit général. Je n’ai par contre pas vraiment accroché à Agnès Cleyre, héroïne normale et transparente dans la majorité du livre.

Métaphysique du vampire