Gothic : the evolution
of a dark subculture


Etude en anglais

Chris Roberts, Hywel Livingstone,
Emma Baxter-Weight

2014

Goodman


Cette étude présente le mouvement gothique dans divers médias : l'architecture, les arts, la littérature, le cinéma, la musique ou encore la mode. Ce courant ancien, qui véhicule des thèmes souvent subversifs, a perduré et évolué au fil des siècles…


"Dracula" est une des œuvres les plus adaptées. Le personnage du Comte Dracula est devenu une icône de la culture populaire, notamment grâce aux looks intemporels de Max Schreck et de Bela Lugosi.
Au cinéma, les personnages de monstres (vampires, loups-garous, fantômes, etc.) sont récurrents.

Les auteurs citent de nombreuses références d’œuvres vampiriques tout au long de l’étude : « La morte amoureuse » de Théophile Gautier en 1836, « Varney the vampire » de James Malcolm Meyer en 1847, « Dracula » de Bram Stoker en 1897, « Nosferatu » de Murnau en 1922, « Dracula » de Tod Browning en 1931, « Vampyr » de Dreyer en 1932, « Je suis une légende » de Richard Matheson en 1954, les films de vampires des années 80 et 90, « Dark Shadows » de Tim Burton de 2012 ainsi que les séries télé.


Cette introduction au mouvement gothique est agréable à lire et agrémentée de nombreuses illustrations en couleur. J'ai particulièrement apprécié les parties sur la littérature, le cinéma et la mode.