Le vampire
(The vampire)


Roman d’épouvante
pour enfants

Bebe Faas Rice

1996

Hachette Jeunesse


Pour ce premier jour des vacances d’été, Charlie et sa meilleure amie Martha passent une journée au centre commercial. Gail, la sœur aînée de Charlie vient de décrocher un poste de serveuse dans un des restaurants du centre. Gail veut absolument faire des séances d’UV au nouvel institut de beauté. Curieux, Charlie et Martha décident d’inspecter cette nouvelle boutique qui propose des cures de rajeunissement. L'institut de beauté est tenu par M. Vlad Cauldar et Mlle Lilith...


Ce roman fait partie de la série « Panique au centre commercial », parue dans la collection « Bibliothèque verte ».


Les vampires ne supportent ni le soleil ni les lumières vives. Ils sont détruits par un pieu en bois de frêne planté en plein cœur. Durant la journée, ils se reposent dans l'obscurité, couchés sur un matelas rempli de terre prélevée près de leur tombe. Leur repaire dégage une odeur particulièrement déplaisante de terre retournée, d'humidité et de putréfaction. L'apparence des vampires est inquiétante : des yeux étranges d'une couleur topaze ou rouge, des ongles longs, des crocs acérés, une peau pâle et glacée. Ils sont capables de prendre une forme animale comme celle d'une chauve-souris de grande taille. Les vampires disposent de pouvoirs surnaturels tels un regard hypnotique et un contrôle mental. Leurs victimes souffrent de souvenirs confus. Plusieurs morsures sont nécessaires pour devenir un vampire. Les futurs vampires participent à une cérémonie d'initiation composée de treize participants.


Ce roman d'épouvante propose une trame classique. Le suspense est bien amené, tout comme les descriptions gores.