La mariée sanglante
(La novia ensangrentada)


Film d’épouvante

Vicente Aranda

1972

Maribel Martín, Simón Andreu
et Alexandra Bastedo


Susan vient de se marier. Elle emménage dans le manoir de son mari, où elle ne tarde pas à se lasser des jeux sexuels brutaux de ce dernier. Susan remarque plusieurs fois la présence d’une étrange femme voilée. Elle décide de descendre à la cave où sont entreposés les portraits des femmes de la famille. Un des tableaux, d’une certaine Mircalla Karnstein, ne possède plus de visage. Susan apprend que, deux siècles auparavant, Mircalla avait tué son époux le jour de ses noces, refusant de céder à ses propositions scandaleuses. Susan rêve de la mystérieuse femme voilée…


Ce film est également connu sous son titre américain « The Blood Spattered Bride ».


Seule la date de naissance, 1767, est indiquée sur la tombe de Mircalla Karnstein. Mircalla a pour habitude de porter ses bagues avec les pierres tournées du côté de ses paumes.


Ce film s’inspire librement de la nouvelle « Carmilla » de Sheridan Le Fanu. L’intrigue générale et le jeu des acteurs ne m’ont guère emballée. Certains passages sont assez surréalistes, notamment celui où le mari de Susan déterre Mircalla, enfouie sous le sable. Les dialogues et le doublage français sont plutôt affligeants. En voici un extrait : « Elles hurlaient comme deux chattes en chaleur… Je suis parti en courant… On aurait dit deux vampires. ».

Carmilla

Crypte du vampire, la
Et mourir de plaisir
Lust for a vampire
Sévices de Dracula, les
Vampire lovers, the