Les vampires du Dr Dracula
(La marca del Hombre-lobo)


Film d'épouvante

Enrique López Eguiluz

1968

Paul Naschy, Dyanik Zurakowska,
Manuel Manzaneque...


La Comtesse Aarenberg revient de ses études en Suisse. Elle tombe amoureuse de Waldemar Daninsky lors d'une visite d'un ancien château. Les rumeurs disent que l’ancien propriétaire, originaire de Hongrie, serait devenu un loup-garou. Dans la crypte du château, des pillards le ramènent à la vie en ôtant la croix d'argent plantée dans son cœur. Waldemar, mordu par le loup-garou, se transforme désormais à chaque pleine lune. Il fait venir le Dr Janos et sa femme pour tenter de lever cette malédiction. Le couple travaille de nuit et dort le jour...

Paul Naschy, de son vrai nom Jacinto Molina, était un acteur, réalisateur et scénariste marquant du cinéma d'horreur espagnol. Il a réalisé le scénario du film « Les vampires du Dr Dracula » et joua le rôle de Waldemar Daninsky après le refus de Lon Chaney Jr. Le film est également connu sous le titre américain « Frankenstein's Bloody Terror ».

Paul Naschy incarna le loup-garou Waldemar Daninsky dans une douzaine de films. Cet acteur, passionné par les films de monstres classiques, signa une quarantaine de scénarios et réalisa une quinzaine de films. Il joua en 1970 dans " Dracula contre Frankenstein ", en 1971 dans "La furie des vampires". Il interpréta ensuite le Comte Dracula dans " Le grand amour du comte Dracula " en 1972. On le retrouve dans les films vampiriques : « L'empreinte de Dracula » de 1973, « El retorno del Hombre-Lobo » de 1981 et « Empusa » de 2010. Ces films qui, comme ceux de la Hammer, mêlaient sang et érotisme, furent de grand succès en Espagne et à l'international.


Les vampires, plus puissants durant la nuit, craignent la lumière du jour. Ils reposent dans un cercueil durant la journée. Ils ne peuvent pas toucher une croix. Les vampires sont détruits par un pieu fiché dans le cœur. Ils disposent de crocs acérés. Les vampires disposent de pouvoirs hypnotique et télékinétique. Ils séduisent leurs proies dont ils boivent le sang et ils sont capables de les appeler à distance.


Je ne suis pas vraiment convaincue par le scénario de ce film, mêlant romance, mystère, occultisme, loups-garous et vampires. La venue des vampires est assez saugrenue tout comme les décolletés plus que plongeants de certaines actrices. Le titre français, le doublage et les dialogues n’arrangent rien comme les répliques : « C'est la maison du Dr Dracula ! » ou encore « Il est devenu une créature de Dracula ! », alors que le personnage de Dracula est totalement absent du film ! Pour son premier rôle de Waldemar Daninsky, Paul Naschy ressemble davantage à un gorille qu’à un loup-garou.

Dracula contre Frankenstein
Furie des vampires, la