L'encyclopédie
des horreurs
(Creepy Chronicles)


Etude

Barbara Cox, Scott Forbes
et Ariana Klepac

2012

Milan


Cette étude présente les monstres dans leurs milieux naturels : les forêts, les marais, les montagnes, les rivières, les mers, le ciel, les déserts, les enfers, les châteaux, les cimetières et les maisons hantées. Les vampires sévissent depuis des millénaires dans le monde entier. Alors que " Dracula " de Stoker donna naissance à la vision moderne du vampire, des personnages historiques furent associés aux légendes vampiriques, comme Arnold Paole, Peter Plogojovitz, Vlad Tepes ou Elisabeth Bathory.


En Amérique du Nord, le wendigo a une apparence et une odeur repoussantes. A l'origine, ce voyageur égaré fut tellement affamé qu'il finit par consommer de la chair humaine. Le wendigo serait possédé par un esprit malin. Brûler son cœur de glace est le seul moyen de le détruire. En Côte d'Ivoire, l'Asambosam, qui possède des dents de fer, se laisse tomber sur ses proies. Prononcer son nom porte malheur. En Angleterre et en Ecosse, les bonnets rouges cherchent du sang frais pour raviver les couleurs de leur coiffe et ainsi assurer leur survie. Très rapides, ils disposent de griffes redoutables. Après leur mort, les loups-garous reviennent sous forme de vampire, sauf si leur corps est incinéré.

Les vampires contaminent leurs victimes par leurs morsures. Les suicidés, les criminels et les hérétiques sont censés devenir des vampires à leur mort. Les vampires ont un teint livide, des lèvres écarlates ainsi que des canines et des griffes acérées. Ils ne projettent ni ombre ni reflet. Les vampires disposent de pouvoirs surnaturels comme les transformations physiques (en chauve-souris, en loup, en brouillard, etc.), l'hypnose, ainsi qu'une constitution exceptionnelle.

En plein jour, les vampires se cachent dans une tombe ou un cercueil. Ils sont incapables de franchir des eaux vives. Les vampires craignent l'ail, le sel, les lames en argent, les prières ainsi que les objets sacrés (crucifix, eau bénite, etc.). Les méthodes pour les détruire sont le pieu dans le cœur ou la décapitation. Leurs restes doivent ensuite être brûlés et les cendres éparpillées à un carrefour.


Cette étude se distingue par la richesse de ses informations. L'ouvrage, destiné aux jeunes amateurs de frissons et de légendes horrifiques, comporte de nombreuses illustrations. " L'encyclopédie des horreurs " est une très bonne idée de cadeau.