L'étranger des Carpathes
(Der fremde)


Nouvelle fantastique

Karl Von Waschsmann (?)

1844 (?)

Le Castor Astral


Une famille de nobles allemands se rend en Europe de l'Est pour prendre possession d'un domaine. Alors que la nuit tombe, Franziska Von Fahnenberg et ses proches sont poursuivis par une meute de loups. Près du château à l'abandon de Klatka, un inconnu fait fuir la horde. Après avoir découvert sa nouvelle demeure, Franziska commence à s'ennuyer. La jeune femme propose de visiter les lieux de leur mésaventure. Les villageois lui déconseillent de s'approcher du château. Du fait de sa terrible réputation, le dernier seigneur est surnommé " le fléau de Klatka "…


Publié pour la première fois en français en 2013, ce texte allemand fut soit disant découvert lors de recherches pour la rédaction de " La Petite encyclopédie des vampires ". " L'étranger des Carpathes " serait tiré d'un recueil en 37 volumes intitulé " Erzahlungen und novellem ".


Les vampires se distinguent par leur allure sinistre, leur regard perçant et leur teint maladif. Le sang humain ravive leurs forces. Ces êtres nocturnes et immortels, disposent d'une force accrue ainsi que de pouvoirs surnaturels (comme la transformation en brouillard et la lecture des pensées). Les bêtes sont apeurées en leur présence. Les vampires doivent être invités pour entrer dans un lieu privé. Ils n'ont pas besoin de manger ni de respirer. Durant la journée, ils se reposent dans un cercueil. Leurs victimes souffrent de cauchemars et de fatigue. Le seigneur de Klatka mord ses proies à la gorge. Les victimes des vampires, ainsi que les excommuniés et les pécheurs, sont destinés à devenir à leur tour des vampires. La victime d'un vampire doit faire preuve de volonté pour le détruire en lui plantant trois clous de fer dans le corps. Le rituel doit également être accompagné de prières. Pour enrayer la contamination, la victime doit recueillir le sang du vampire et en badigeonner sa morsure.


Tout porte à penser que ce texte est en fait… un faux, rédigé assez maladroitement. Je n'ai trouvé absolument aucune trace de cet écrivain allemand ni de ses écrits. Si, comme l'éditeur le fait remarquer, " L'étranger des Carpathes " est réellement une œuvre d'époque, ce texte alors précurseur mériterait évidemment une présentation nettement plus poussée qu'une vague page (sur l'auteur, ses écrits, ses inspirations, et bien sûr les circonstances dans lesquelles son texte vampirique a été redécouvert), surtout au prix auquel il est vendu… Le style général de cette courte nouvelle semble très éloigné de celui d'un texte du 19ème siècle. Il comporte énormément de dialogues très modernes dans leur approche, mais très peu de descriptions. Je suis restée particulièrement dubitative vis-à-vis de Franziska, une héroïne contemporaine et aventureuse, ainsi que devant le Chevalier Woislaw, chasseur de vampires proche d'un super héros steampunk, doté d'une main mécanique lui permettant de combattre avec une force accrue !


Petite encyclopédie des vampires, la