Petite encyclopédie
des vampires


Etude

Pierre Moquet et Jacques Petitin

2013

Le Castor Astral


Avec plus de 400 entrées, cette étude explore tous les aspects du mythe du vampire : folklore (comment devenir un vampire, les moyens pour s'en protéger, leurs caractéristiques, les méthodes pour les détruire), genres littéraires, œuvres majeures, vampires du monde entier, et les autres médias (cinéma, séries télé, adaptations au théâtre, jeux vidéo, bandes dessinées, etc.).


Après son décès, le loup-garou est censé devenir un vampire. Selon les croyances roumaines, les vampires raffolent de miel et de noix. En suivant un rituel bulgare, les chasseurs de vampires appâtent ce mort-vivant avec du sang dans une bouteille. Ils parviennent ensuite à enfermer le vampire puis à le jeter au feu. En Irlande, certains lopins de terre maudits réveillent une faim inextinguible chez les malheureux visiteurs. Dans les rituels funéraires slaves, les proches ne devaient pas voir le corps du défunt durant trois jours. La dépouille était censée mettre quarante jours pour se transformer en vampire. Durant cette période, la famille se consacrait aux prières. La tuberculose pulmonaire possède des symptômes communs avec les caractéristiques vampiriques. Dans la nouvelle de H. Kuttner datant de 1937, " Dans ma solitude ", le vampire prend pour la première fois la parole. Il est également le premier à mettre fin à ses jours.


Cette " Petite encyclopédie des vampires " est un ouvrage agréable et instructif. Outre les thèmes classiques, les auteurs proposent des entrées insolites (comme les chaises ou les citrouilles vampiriques), des extraits (de textes de référence, de poèmes, d'études ou encore des citations), ainsi que des tableaux comparatifs. J'ai également apprécié le soin apporté à la présentation générale de l'ouvrage.