Un vampire sur le divan


Etude

Max Kohn

2013

MJW Fédition


Que représente le vampire ? Quelle place tient-il dans la psychanalyse ? Cette étude aborde les thèmes associés aux vampires avec des passages commentés d'œuvres de référence comme " Dracula " de Bram Stoker, " Entretien avec un vampire " d'Anne Rice mais aussi les ouvrages de Stephenie Meyer, de Claude Lecouteux, de Marjolaine Boutet, etc. Largement adopté au cinéma, le vampire tient une place importante dans la culture…


Pour Max Kohn, le vampire est un bébé subissant une poussée dentaire, se nourrissant non pas de lait mais de sang. Le vampire est une image, un corps pulsionnel, un signifiant et un invariant culturel. Se retrouvant partout autour du monde, il est lié à l'histoire de chaque société. Certaines maladies (comme la tuberculose, la porphyrie, la rage et les épidémies de peste) ont inspiré le mythe du vampire.

Ce revenant en corps, également surnommé non-mort, pose la question de l'âme. Il symbolise l'intrusion de la mort dans un univers qui l'exclut. En occident, il est fortement associé à l'existence du mal. Le vampire est également un fantasme qui renvoie à de l'archaïque, notamment par la morsure. Par la succion, le vampirisme est apparenté au mythe du vagin denté ainsi qu'à la sexualité. Il est également lié au désir d'immortalité, au monde animal, au rapport à l'étranger, au thème de la solitude, etc.

Dans son roman " Dracula ", Stoker a condensé toute une mythologie. L'hypnose tient une place particulièrement importante dans cette œuvre. C'est à cette période que la psychanalyse et l'hypnose firent leurs débuts.


Cette étude est à réserver aux spécialistes du mythe, désireux de découvrir une approche psychanalytique complexe, et par définition discutable. Max Kohn, qui expose les définitions de nombreuses notions, s'éparpille hélas souvent dans son discours. " Un vampire sur le divan " propose cependant des pistes de lecture avec des œuvres importantes et des thèses de chercheurs.


Dracula
Entretien avec un vampire