Le renne blanc
(Valkoinen peura)


Film fantastique

Erik Blomberg

1952

Mirjami Kuosmanen, Kalervo Nissilä…


Pirita fut recueillie par des villageois alors qu'elle était encore un bébé. Devenue femme, elle se marie avec un gardien de rennes. La vie du couple se déroule normalement jusqu'à ce que Pirita n'arrive plus à trouver le sommeil. Alors que son époux s'absente pour guider un troupeau, Pirita va consulter le shaman du village. Ce dernier lui annonce qu'elle doit faire un sacrifice au Dieu de la Pierre. Au cours de son rituel, le shaman comprend que la jeune femme est possédée par un démon. Après avoir sacrifié un renne blanc, Pirita se transforme en un renne blanc les nuits de pleine lune. Elle tue chaque villageois qui part à sa poursuite…


La société de distribution Artus propose de nombreux films de vampires, notamment dans la collection " Les chefs-d'œuvre du Gothique ".

Ce film finlandais, d'une durée d'une heure, obtint le prix international du film légendaire au Festival de Cannes en 1953. Mirjami Kuosmanen, l'actrice principale, a également participé à l'écriture du scénario avec son mari Erik Blomberg.


Seule une arme blanche peut tuer le renne blanc ensorcelé. Pirita dispose de crocs rétractables.


La légende nordique de Pirita la sorcière propose un mélange de sorcellerie et de vampirisme. Cette femme qui se réveille durant la nuit pour succomber à ses pulsions sanguinaires rappelle les légendes arabes des goules. Le mari est souvent à l'origine de sa destruction. Contenant peu de dialogues (hormis lors des scènes de la vie courante de cette population rurale), " Le renne blanc " expose de grands espaces enneigés, avec pour musique des symphonies entêtantes. Les scènes les plus intéressantes sont celles où la personnalité de l'héroïne fait surface. Ce film est à réserver aux spectateurs les plus curieux ou aux amateurs d'œuvres poétiques.