Le Manoir de Paris :
circuit classique


Attraction de type maison hantée

Adil Houti

Ouverture en mai 2011


Vous voici plongé au cœur des légendes parisiennes les plus sombres de l'histoire, avec notamment celle du fantôme de l'Opéra, de l'homme au masque de fer et de l'écorcheur des Tuileries. Réussirez-vous à quitter le Manoir vivant et en un seul morceau ?


Le Manoir de Paris s'est installé dans l'ancien siège de la faïencerie de Choisy. Datant de 1889, le bâtiment est classé aux monuments historiques. Le spectacle, déconseillé aux enfants de moins de dix ans, se déroule sur deux étages et sur une surface d'environ 1000m².

Du 6 juillet au 05 août 2012, le Manoir de Paris avait mis en place une visite " spéciale vampires " d'environ une demi-heure, à l'occasion de la sortie du film " Abraham Lincoln chasseur de vampires ".


Les photos étant interdites durant la visite, n'hésitez pas à poser avec une des créatures qui vous accueillent dans le hall du Manoir de Paris. Mieux vaut lire les descriptions des différentes légendes sur le site internet du Manoir avant l'attraction. En effet, les scènes manquent cruellement d'explications pour pourvoir situer et apprécier pleinement les légendes. Je pense notamment au tableau du Sergent Bertrand, nécrophile surnommé " le vampire de Montparnasse ". Aucune information n'étant divulguée, on assiste juste aux confessions d'un traumatisé de guerre qui se frotte à un cadavre (?). Les acteurs, plus ou moins masqués et grimés, se suivent et se ressemblent, monstres criards et agressifs. Au final, le parcours, qui ne change que rarement de rythme, paraît bien trop long. Contrairement au concept annoncé, le spectateur ne devient pas l'acteur de l'histoire, à cause d'un manque total d'interactivité. Au début de la visite, un hôte évoque le propriétaire du Manoir, un Comte collectionneur de créatures macabres, ainsi que le Marquis de Sade. Comme on ne les voit jamais, pourquoi les mentionner ? La seule vampire de la visite était Claudia, qui croise les visiteurs dans un cimetière. Lestat, pourtant annoncé sur le site web, devait être en RTT... Ce concept horrifique, nouveau en France, semble bien fonctionner si on en croit la longueur de la file d'attente. Il est pourtant très loin de la qualité de ses modèles anglo-saxons, instructifs et effrayants.


Manoir de Paris, le : Abraham Lincoln