La griffe et le sang


Roman historico-fantastique

François Larzem

2013

Le Pré aux Clercs


Mina, une tzigane de seize ans, voyage avec sa mère en direction de la Transylvanie. Son père, qui vient de mourir, rêvait de s'installer dans cette province tranquille loin des pillards. Alors qu'elles font halte près d'un lac, Mina sauve un adolescent de la noyade. Les villageois tolèrent leur présence à condition qu'elles portent des capes de couleur rouge. Mina, qui rêve d'un seigneur en armure rouge nommé Vlad Tepes Dracul, apprend que les ruines de sa citadelle surplombent le village. Mina doit faire face à certains locaux tandis que des crimes épouvantables se succèdent…

Cet ouvrage fait partie de la collection " Pandore ", destinée aux jeunes adultes.


Les villageois de cette région croient aux moroïs et aux nosférats. Durant la nuit, ces défunts quittent leur tombe et tourmentent les vivants. Pour s'en protéger, les locaux utilisent de l'eau bénite, de l'ail, des crucifix ainsi que des pieux en bois consacré. Les varcolacs ou loups-garous se transforment les nuits de pleine lune. Les vampires, contrairement aux loups-garous, sont totalement insensibles aux armes en argent. Ces créatures immortelles disposent de crocs et de griffes acérées.


Cet ouvrage se distingue par son ton résolument adulte notamment dans ses scènes de carnage et de viol. Il expose également la superstition des villages reculés, ainsi que la haine des tziganes. Le récit, qui prend peu à peu une tournure fantastique, mêle habilement les légendes vampiriques (vampires du folklore et Vlad Tepes le vampire historique) et celles des loups-garous. " La griffe et le sang " est un roman original et prenant, au style très agréable.


Vlad Tepes, le Dracula historique