La Sanguinaire
Tarots divins 1


Roman d'action fantastique

Aurélie Mendonça

2012

Rebelle


Depuis la nuit des temps, la société vampirique vit dans le secret. De nos jours, la noblesse ne chasse plus mais se nourrit de prisonniers humains. Elizabeth Wolfgrave, surnommée la Sanguinaire, compte bien renverser le Roi pour prendre le pouvoir. Dix ans plus tôt, Elizabeth était humaine et chasseuse de vampires. Elle découvrit que certains membres de l'Ordre des chasseurs étaient de mèche avec les vampires. Trahie et envoyée à une mort certaine, Elizabeth s'était volontairement transformée en vampire pour assouvir sa vengeance…

Un deuxième tome, intitulé " Le voyageur ", est paru en 2013.


Jusqu'au 16ème siècle, les vampires vivaient en meutes peu organisées. La Comtesse hongroise Erzébeth Bathory utilisa le sang humain pour préserver sa jeunesse. Sa fille bâtarde dénonça sa mère aux autorités et fut à l'origine de l'ordre des chasseurs de vampires. Katerina, la fille légitime de la Comtesse Bathory, rédigea les lois des vampires où les vampires les plus forts commandent.

Parmi les diverses castes vampiriques, les hors-la-loi, alliés d'Elizabeth Wolfgrave, vivent dans des souterrains. Elizabeth est une lèche-sol. Ce terme insultant désigne ceux qui ne sont pas nés vampires. Ils se distinguent par leur peau grise qui, au bout d'un siècle, reprend sa couleur humaine. Les lèche-sols sont parfois irrationnels et incontrôlables. Le sang de vampire étant très concentré en gammaglobulines, il leur est plus difficile de contrôler leur force accrue. Elizabeth est bien plus forte et plus rapide que ceux de sa caste. Les vampires de pure souche, appelés aussi les vampires-nés, ont une peau blanche immaculée.

Les vampires possèdent des crocs, des griffes et des yeux rouges (parfois sans pupilles). Leurs capacités physiques accrues (force, vitesse, sens et régénération) les rendent insensibles aux blessures par balle, mais ils craignent toutefois les armes en argent. Les vampires sont réduits en poussière par une exposition au soleil, par l'endommagement du cœur ou par décapitation.


J'ai trouvé que ce début de série manquait parfois de rythme, notamment à cause de nombreuses répétitions dans les réflexions et les décisions de l'héroïne. Cet univers vampirique, très heroic fantasy, ne s'intègre pas vraiment au monde contemporain des humains. Mon avis s'affinera probablement avec le deuxième volet.