Vampires :
legends of the undead


Etude et bande dessinée,
en anglais

Rob Shone

2011

Rosen Cantral


Cette étude, sous forme de bandes dessinées, présente également les épidémies vampiriques des 17ème et 18ème siècles qui avaient largement popularisé les histoires de vampires en Europe, au travers des histoires suivantes :
- Croglin Grange, en Angleterre au 17ème siècle. Une nuit, une jeune femme est la proie d'une créature nocturne aux yeux rouges et avide de sang.
- Arnont Paule (également orthographié Arnold Paole) en Serbie en 1727. Ce militaire serbe avait été attaqué par un vampire. Pour se prémunir du vampire, il s'était frotté avec le sang du monstre. A sa mort, Paole se transforma tout de même en vampire, contaminant le bétail et les villageois.
- Mercy Brown, dans le Rhode Island en 1891. Certains membres de la famille Brown souffrent de génération en génération de consomption. Mercy meurt de cette affection. Peu de temps après, son frère l'aperçoit dans un cauchemar où elle appuie sur sa poitrine. Le père décide d'ouvrir sa tombe, de lui arracher le cœur pour le réduire en cendres. Malgré avoir avalé un peu de cendres, se basant sur une croyance locale, le frère finit par décéder.
Trois autres histoires sont également résumées.


" Vampires : legends of the undead " fait partie de la collection " Graphic tales of the supernatural ". L'étude comprend une bibliographie en fin de volume.


Les vampires sont évoqués dans les plus anciennes cultures. Le mythe originaire des Balkans (en passant par la Russie, la Roumanie et la Grèce) est celui qui a le plus influencé le monde occidental. Dans le folklore, le vampire prend de nombreuses appellations : vrykolakas, ubour, vampir, strigoi, upyr, upir, wapierz, etc.

A la différence du vampire de cinéma, le vampire folklorique est particulièrement rougeaud et gorgé de sang. Dénué de reflet, il possède de nombreuses faiblesses (ail, eau bénite, graines, branches d'aubépine, rayons du soleil). Les villageois craignaient les attaques de vampires qui les transformaient à leur tour, mais également les malédictions et les sorciers. Ceux qui reniaient l'Eglise étaient également susceptibles de devenir des vampires à leur mort. Les animaux domestiques devaient être éloignés des défunts. S'ils sautaient par dessus le corps, le cadavre se relèverait alors, avide de sang. Pour se débarrasser des présumés vampires, les populations enfonçaient un pieu dans leur poitrine, les décapitaient ou les brûlaient. Selon les croyances, la meilleure méthode pour détruire un vampire est de jeter ses cendres dans une rivière.

En 1897, inspiré par un prince Valaque nommé Vlad Tepes Dracula, Bram Stoker publia " Dracula ", qui devint célèbre.


L'auteur nous présente les vampires du folklore d'une manière originale. Les bandes dessinées exposent des créatures menaçantes et angoissantes. Les jeunes amateurs de frissons apprécieront cette étude, bien réalisée.


Comment devenir un vampire
Les faiblesses du vampire
Le tour du monde des vampires
Les vampires folkloriques