Métaphysique du vampire


Roman d'action fantastique

Jeanne A. Debats

2012

Actusf - Hélios


Navarre, également connu sous le nom de l'archange Raphaël, est un chasseur de monstres. Agé de plus de 500 ans, il travaille pour le Vatican et ne rechigne pas à se nourrir du sang de ses congénères, bien plus nourrissant que celui des mortels. En 1968, Navarre reçoit un nouveau contrat. Il doit trouver Kalten, un ancien nazi réfugié au Brésil. Navarre y découvrira que les scientifiques nazis avaient étudié des vampires, dans le but d'utiliser leurs capacités supérieures. Il rencontrera Dana et Dieter, des vampires victimes de ces expériences…

Ce court roman, premier tome d'une trilogie en cours d'écriture, ne comprend que 160 pages. Une réédition de 2015 comprend trois nouvelles avec Navarre : « Lance », « Ovogénèse du vampire » et « La fontaine aux serpents » ainsi qu'une postface de Jean Marigny.

Jeanne A Debats est également l’auteur du roman « L'héritière », publié en 2014 ainsi que de l’anthologie « Vampires à contre-emploi » parue en 2014.


Les êtres surnaturels, appelés " les Domaines ", sont organisés en communautés très hiérarchisées. Les groupements de vampires se nomment " les Cénacles ". Les novices non affiliés à des maîtres sont traqués et exterminés.

La transformation en vampire (nommée " l'offrande obscure " ou " la transmission de la soif nocturne ") s'effectue en buvant au moins un litre de sang de vampire. Lorsqu'il prête allégeance à chaque nouveau pape, Navarre jure également de ne pas transformer d'humains.

En buvant le sang d'autres vampires, Navarre lit dans leurs pensées et leurs souvenirs. L'absorption de sang, couplée à des relations sexuelles, augmente la télépathie entre vampires. Pour pister les proies dont il connaît le nom ou le visage, Navarre s'infiltre dans leur esprit.

Immortels, les vampires disposent de capacités physiques supérieures : force, régénération et sens accrus. Ils n'ont pas besoin de respirer et rarement de dormir. Ils se distinguent par leur peau plus pâle que la normale, leurs ongles polis, leurs canines pointues et l'absence d'odeurs corporelles. Leur salive anesthésiante possède des vertus euphoriques.

Les vampires doivent être invités pour pénétrer dans un lieu privé sous peine d'être considérablement affaiblis. Ils ressentent un fort malaise dans les lieux saints et ils ne supportent pas les objets sacrés, l'argent et le soleil.


" Métaphysique du vampire " met en scène un vampire espion qui travaille pour l'Eglise. Ce personnage asocial est plutôt antipathique. Ses poussées sexuelles vis-à-vis du sang ou de la violence sont assez mal exprimées dans le roman. J'ai en outre trouvé la présentation du héros trop succincte, et la mythologie vampirique trop peu développée.

Héritière, l'