Pedigree du vampire


Recueil d'extraits de textes

Pierre Gripari

1977

L'Age d'Homme


Ce recueil thématique (compilant des extraits de textes, de légendes, de contes et de poèmes) revient sur les origines du vampire à travers le monde. L'auteur propose également une étude sommaire sur le fantastique et sur Dracula (ses caractéristiques, ses forces et ses faiblesses).

Cinq textes se rapportent aux vampires :

- " Le vampire indien ", qui décrit un vetala. Cet esprit, qui anime un cadavre, peut être néfaste ou favorable aux mortels.
- " Le livre des prodiges " présente Philinnion, une jeune fille défunte qui revient parmi les mortels par amour.
- " La vie d'Apollonius de Tyane " évoque l'empuse, s'apparentant aux lamies et aux goules.
- " L'histoire de Sidi Nouman " décrit un homme qui découvre que sa femme est une goule. Toutes les nuits, elle retrouve ses semblables au cimetière, où elles dévorent des cadavres.
- " Le vampire ", conte populaire de Russie, présente une créature ayant l'apparence d'un séduisant jeune homme. La nuit, il se nourrit de cadavres. Il est capable de maudire ses ennemis, provoquant ainsi leur décès.


Le vampire est une création récente, découlant des légendes d'Europe de l'est où les morts sortaient de leur tombe pour attaquer les vivants. Le courant romantique a par la suite accaparé ce phénomène. Bram Stoker établit le portrait robot du vampire avec Dracula. Ce dernier possède plusieurs facettes : un personnage historique, une créature buveuse de sang et un être mort-vivant. Le vampire renvoie aux thèmes de la mort, de l'immortalité et du sang. Dans les légendes, le vampire prend des formes diverses : un démon qui possède un cadavre, un spectre avide de sang, une goule qui attaque les passants ou dévore les cadavres, une empuse, sorte de démon à l'apparence de femme, avide de chair, de sperme et de sang. Pour que les vampires ne puissent pas revenir tourmenter les vivants, les dépouilles étaient souvent enterrées à un carrefour. Le corps du défunt était sorti de la maison par la fenêtre et non pas par la porte.

Ce recueil n'apportera pas grand-chose aux amateurs de vampires. Malgré son titre, sur la trentaine de textes présentés et commentés (des coups de cœur de l'auteur) seuls cinq ont un rapport avec le thème du vampire. Le style employé est, en outre, plutôt rébarbatif.