Le Manoir de Paris :
Abraham Lincoln
chasseur de vampires


Attraction de type maison hantée

Adil Houti

Ouverture en mai 2011


Soudainement, vous pénétrez au cœur du conflit qui oppose Abraham Lincoln aux vampires assoiffés de sang. Resterez-vous une victime parmi tant d'autres, ou réussirez-vous à combattre aux côtés des rares humains résistants ?


Le Manoir de Paris s'est installé dans l'ancien siège de la faïencerie de Choisy. Datant de 1889, le bâtiment est classé aux monuments historiques. Le spectacle, déconseillé aux enfants de moins de dix ans, se déroule sur deux étages et sur une surface d'environ 1000m². L'attraction propose habituellement un parcours basé sur les légendes parisiennes avec notamment une scène avec Lestat, le vampire français des romans d'Anne Rice.

Du 6 juillet au 05 août 2012, le Manoir de Paris avait mis en place une visite " spéciale vampires " d'environ une demi-heure, à l'occasion de la sortie du film " Abraham Lincoln chasseur de vampires ". Une vingtaine d'acteurs retraçaient l'histoire du film, lui-même adapté du roman éponyme de Seth Graham-Smith, paru en 2010.


Les vampires survivent en buvant du sang humain. Ils se distinguent par leur peau pâle aux veines apparentes, leurs crocs effilés ainsi que leurs yeux entièrement noirs. Depuis la mort de sa mère tuée par un vampire, Abraham Lincoln voue sa vie à les combattre. Ils sont détruits par décapitation ou par un pieu fiché dans leur poitrine.


Je salue le pari audacieux d'adapter en France le concept anglo-saxon de la maison hantée. Désireuse de découvrir ce nouveau lieu horrifique, cet événement promotionnel donnant la part belle aux vampires était pour moi le moment idéal. Hélas, malgré des costumes et un maquillage plutôt réussis (du moins pour les hôtes visibles en pleine lumière, avant le parcours intérieur), le spectacle spécial " Abraham Lincoln chasseur de vampires " ne m'a guère emballée. Je regrette le manque d'interactivité (uniquement abordé dans la chambre aux corps pendus et dans celle où il faut se faufiler dans un passage plus qu'étroit). Les acteurs ne cessaient pas de hurler en permanence au visage des visiteurs. Cette attitude, agressive et désagréable, n'est en aucun cas effrayante. Ainsi maintenue tout au long de l'exploration, elle finit par lasser et ôte au public toute envie d'implication ou de participation. L'histoire était parfois confuse, notamment avec les humains qui étaient aussi pâles que les vampires. Le tarif d'entrée de 20 euros était, quant à lui, injustifié vu la durée et la qualité de l'attraction.


Abraham Lincoln chasseur de vampires
Abraham Lincoln chasseur de vampires
Manoir de Paris, le : Abraham Lincoln