La comtesse noire


Film érotico fantastique pour adultes

Jess Franco

1973

Lina Romay


En 1974, sur l'île de Madère, la Comtesse Irina Karlstein absorbe les fluides de ses proies jusqu'à leur mort. Cette vampire muette, souvent dénudée, tue ses victimes féminines ou masculines en plein orgasme…


Ce film, réalisé par Jess Franco sous le pseudonyme de J.P. Johnson, est sorti sous une multitude de titres : " Female vampire " (en anglais), " La comtesse aux seins nus ", " Les avaleuses ", etc.

Jess (Jesus) Franco a réalisé de nombreux films de vampires : " Les nuits de Dracula " en 1970, " Vampire lesbos " en 1971, " Dracula prisonnier de Frankenstein " et " La fille de Dracula " en 1972, " Killer Barbys " en 1996, " Vampire Blues " en 1999, " Vampire Junction " en 2001 et " Killer Barbys vs. Dracula " en 2002.

Lina Romay joua également dans " La fille de Dracula " en 1972, " Vampire Blues " en 1999, " Vampire Junction " en 2001 et " Killer Barbys vs. Dracula " en 2002.


Irina Karlstein communique par geste ou par télépathie. Cette créature immortelle considère sa nature vampirique comme une malédiction. Elle ne peut nouer aucune relation durable avec les mortels. La Comtesse hypnotise ses proies. Elle peut également leur transmettre des visions et contrôler leur esprit. Cette vampire, aux tendances nécrophiles, assèche le corps de ses victimes, absorbant leurs hormones lors de l'acte sexuel. Le serviteur d'Irina Karlstein se charge de se débarrasser des corps. Quelques rares humains, sensibles à la nature macabre des vampires, tentent de rejoindre leur monde empli de brouillard.

Les films de Jean Rollin offrent beaucoup plus de dynamisme que " La Comtesse noire ", c'est dire… Sous peine d'arrêter sur le champ le visionnage du film, j'ai dû passer de nombreuses scènes en accéléré ! L'actrice, plutôt tête à claque, se trémousse dans de longues scènes sans intérêt. Le niveau n'est pas du tout relevé, ni par les acteurs médiocres, ni par leurs dialogues ampoulés. La scène de l'interview de la Comtesse par une journaliste (qui enquête sur la réputation de vampires de ses ancêtres) est particulièrement risible.


Nuits de Dracula, les