Riverdream
(Fevre Dream)


Roman fantastique

George R. R. Martin

1983

Mnémos


1857, St Louis, Mississippi. Le Capitaine Abner Marsh traverse une très mauvaise passe après un hiver rude et l'incendie d'un de ses bateaux à vapeur. Un rendez-vous d'affaires, programmé à minuit, va bouleverser son existence. Joshua Anton York, un riche excentrique au regard pénétrant, lui propose une association. Il compte relancer la ligne de paquebots de Marsh et construire un imposant bateau, le Rêve de Fevre. York désire également en devenir le Capitaine. S'il accepte, Abner Marsh ne devra pas poser de questions indiscrètes, accepter ses horaires décalés et ses bizarreries… Un mois plus tard, le navire de luxe sort du chantier. Marsh désire battre ses concurrents de vitesse et retrouver sa gloire passée. Son associé Joshua York et ses invités ne sortent qu'à la nuit tombée. York reçoit une grande quantité de journaux quotidiens. Lorsque York commence à s'absenter pour plusieurs nuits, le bateau prend du retard sur son programme… A terre, Billy l'Aigre recrute des proies pour son maître, Damon Julian. Les belles esclaves ou les infortunés visiteurs ne ressortent pas vivants de sa plantation à l'abandon…


Peu nombreux, les vampires sont issus d'une espèce à part. Contrairement aux légendes, ces êtres immortels ne peuvent pas transformer un humain en le mordant. Cette race ancienne, découlant de Caïn, est originaire de l'Oural. Les vampires ont des rapports sexuels durant les périodes de chaleur des femelles, qui sont rarement fécondes. L'accouchement est généralement fatal à la mère. York, le dernier né de sa race, naquit en France en 1785. Dans les livres de York, Marsh découvre différents termes ayant désigné les vampires au fil des siècles : odoroten, kuîvnik, védomec, vkolàk, wieszczy, vilkakis, nosferatu, upir, loup-garou, sorcier, goule, lamie.

Les vampires ont des organes internes différents de ceux des mortels. Leur sang et leur peau sont plus pâles ; leurs os plus solides et plus flexibles. Ils peuvent se déplacer sans aucun bruit. Ils disposent également de capacités physiques accrues : force, vitesse, nyctalopie. Les mortels sont sensibles au magnétisme et à la beauté surnaturelle des vampires.

Les vampires appellent les humains " le bétail " ou " les gens du jour ". Tous les mois, ils ressentent la soif de sang, qu'ils nomment " la soif rouge ". En compagnie des mortels, ils mangent essentiellement de la viande. Le vampire hypnotise ses proies à l'aide de son regard magnétique. Le Maître du sang, le plus puissant d'entre eux, est capable de contrôler ses congénères. En guise de soumission, le Maître du sang peut forcer les vampires à lui donner leur sang.

Exposés au soleil, les vampires souffrent de graves brûlures. Toutes les autres faiblesses, rapportées par les légendes, ne sont pas réelles. Insensibles aux blessures par balles, les vampires se remettent également d'amputations. Un pieu fiché dans le cœur ne les paralysera que durant le temps de la régénération. Les vampires sont détruits par un endommagement de la tête, par décapitation, par noyade, par le feu ou par une exposition de plusieurs heures au soleil.


George R. R. Martin nous propose une histoire intrigante avec une galerie de personnages attractifs, qu'ils soient bons ou mauvais. La trame du récit s'articule sur les interrogations du Capitaine Marsh, son courage face à des ennemis insurmontables, les choix et la vision de York. Les longs passages décrivant les bateaux et la navigation sur le Mississipi sont rapidement oubliés face à la qualité générale et au suspense de ce roman.