Placebo


Roman

Lucille Néflier

2010

Editions Almathée


Maël, mordu par une chauve-souris, est persuadé qu'il se transforme peu à peu en vampire. Ses symptômes sont cependant en contradiction avec ceux cités par la littérature gothique qu'il a l'habitude de lire. Ne devrait-il pas être conseillé par un maître vampire ? Lui faut-il boire du sang pour continuer à vivre ? Maël reçoit l'aide de sa voisine Esther, qui l'admire en secret…

Maël éprouve de terribles maux de ventre et devient allergique à l'ail. Il remarque également que son urine et ses lèvres sont devenues rouge sombre. Le jeune homme a désormais du mal à cicatriser. Exposée au soleil, sa peau le démange et se couvre de cloques. Maël est atteint de porphyrie, une affection qui engendre des crises de violence et des hallucinations.

Ce roman n'a pas pour thème central le vampirisme mais le mal-être de personnages malmenés par la vie. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, en raison d'une multiplicité de personnages et de chapitres (très courts) en début de volume. J'aurai souhaité un style plus simple, accompagné d'un découpage plus cohérent, qui m'aurait permis d'assimiler les premières informations. J'ai par contre, pris beaucoup de plaisir à assister à la " transformation " de Maël. Ce personnage aurait largement mérité que le roman soit centré sur lui.