La bibliographie de Dracula


Etude et bibliographie

Jacques Finné

1986

L'Age d'Homme


Le vampire est le monstre le plus fascinant de tous ceux qui parcourent les récits fantastiques. Il n'est pas uniquement un paria mais aussi un être mélancolique, doté d'un pouvoir érotique. Da part sa stature ténébreuse et romantique, le vampire fascine et dégoûte. Les vampires féminines, quant à elles, séduisent facilement leurs proies. En trois ans de travail, Jacques Finné a rassemblé de nombreuses références sur les thèmes du vampire, du loup-garou, des lamies et des goules. " La bibliographie de Dracula " présente des romans, des nouvelles, des anthologies et des études spécialisées publiés en français, en anglais et en allemand. La première moitié du livre comprend une étude et la seconde des listes de références annotées par l'auteur.

Jacques Finné est spécialiste du fantastique, auteur, anthologiste et traducteur. Il a publié plusieurs anthologies sur les vampires : " Trois saigneurs de la nuit " en trois tomes en 1986 et " Les femmes vampires " en 2010.


Jacques Finné revient en premier lieu sur les ancêtres du vampire comme les lamies, les striges, les empuses, les goules et Lilith, la première femme d'Adam. Le vampire est un mort-vivant palpable. Immortel, il a cependant besoin de sang ou d'énergie vitale pour perdurer. Il est doté de nombreux pouvoirs comme l'hypnose ou l'empathie avec les loups. Les proies du vampire sont condamnées à devenir à leur tour des vampires.

Au 18ème siècle, de nombreux traités et dissertations sur les vampires parurent lors des épidémies de vampirisme en Europe. Nocturnes ou diurnes, les vampires quittaient leur tombe pour tourmenter leurs proches. La dissertation de Calmet de 1746, " Le vampire " de Polidori de 1819, " Varney le vampire " de 1845/47 puis " Dracula " de Stoker en 1897 s'établirent comme des modèles littéraires. Le roman " Dracula " devint même la bible du vampirisme, en détaillant les pouvoirs et les faiblesses du vampire. Ces ouvrages firent connaître le vampire au grand public. Jacques Finné parcourt les œuvres vampiriques classiques, originales ou parodiques. Il évoque également les " sous-littérature " à succès, comme les romans sur la série télévisée " Dark Shadows " ou les séries fantastiques allemandes comme " John Sinclair ".


Cette étude originale intéressera les passionnés du thème. J'ai apprécié les annotations et les avis de l'auteur, ainsi que les explications sur sa démarche. Son étude est intéressante, tout comme ses listes de références ayant marqué le thème.


Bonne Lady Ducayne, la
Dans ma solitude
Laisse dormir les morts !
Plus morts que morts-vivants

Dracula (Jean Marigny)