Le temps des disparitions
Ethical vampire 2
(The year of the disappearances)


Roman fantastique

Susan Hubbard

2008

L'Ecole des Loisirs


Ariella, quatorze ans, vit désormais avec sa mère en Floride où s'est établie une grande communauté de vampires. La jeune fille souffre souvent de l'absence de son père et de ses précieux conseils. Ariella remarque qu'un homme étrange semble la surveiller. Ni humain ni vampire, l'inconnu possède des yeux entièrement blancs. Après la disparition d'une de ses amies, Ariella s'inscrit à l'université de Hillhouse où elle va développer des sentiments pour Walter, un humain insouciant. Le V, une nouvelle drogue, fait son apparition sur le campus…

Cette série comprend trois tomes.


Les vampires disposent d'une capacité de cicatrisation ultra rapide, ainsi que d'une bonne résistance à l'alcool. Leur température corporelle est plus basse que celle des humains. La plupart des vampires souffrent du SSS (le syndrome de surcharge sensorielle). Leur nerf optique est fortement stimulé par des motifs visuels complexes ou par des lumières fortes, causant ainsi des vertiges, de l'anxiété, des nausées ou encore des évanouissements. Certains vampires font de la synesthésie : ils associent des couleurs à des objets, à des idées ou à des émotions. Ariella apprend que la lecture des pensées demande beaucoup de concentration, et que la télépathie ne fonctionne pas à grande distance. Sa mère communique parfois avec elle à travers les rêves. Certains vampires sont capables de ressentir des présages. Leurs sens et leurs sentiments étant exacerbés, la majorité des vampires prône la chasteté. Les enfants mixtes ont davantage de risques d'être en mauvaise santé.

Les vampires ne possèdent pas de gouvernement autonome, ni de système judiciaire. Un comité de dix membres, le CEV (Conseil d'éthique des vampires), se charge d'arbitrer les décisions et les conflits. Le réseau d'entraide Winterlope fournit aux vampires des papiers d'identité. Pour rester parmi les humains sans éveiller les soupçons, certains vampires suivent des opérations de chirurgie, afin de paraître plus âgés au fil du temps.

La grande majorité des vampires est organisée en sectes. Les Sanguinistes, originaires de l'Angleterre du 12ème siècle, sont des moralistes. Partisans de droits égaux avec les humains, ils se nourrissent de sérum issu du sang humain et de sang artificiel. Les Colons, qui se sont formés en Allemagne au 19ème siècle, veulent exploiter la race humaine. Ils se nourrissent uniquement de sang humain. Les Nébulistes, formés dans l'Angleterre du 20ème siècle, pensent que l'extinction de la race humaine est inévitable. Ces vampires se nourrissent d'une seule proie à la fois et boivent également du sang artificiel.


Ce deuxième tome suit toujours pas à pas les questionnements de son héroïne précoce. D'une nature bien différente de celle des jeunes humains qu'elle côtoie, Ariella désire toujours s'intégrer à leur monde. Ses multiples rencontres, les disparitions de ses proches ainsi que les machinations de certains vampires finissent par se mettre intelligemment en place en fin de volume. Le rythme très lent de cette intrigue se distingue agréablement de la production courante de bit-lit.


Société des S, la (Ethical vampires 1)
Saison des dangers, la (Ethical vampires 3)