Kristina :
Queen of vampires


Bande dessinée pornographique,
en anglais, tomes 1 à 3

Frans Mensink

2005 - 2010

Eurotica


La vampire Kristina fut traquée et tuée par la populace dans son château. Des siècles plus tard, elle revient à la vie grâce à du sang frais. La vampire tire une leçon de ses expériences passées et n'attaquera désormais que les criminels. Mike et Iris, respectivement policier et coroner, enquêtent sur des corps retrouvés vidés de leur sang. Les victimes portent deux marques de morsure au cou. Kristina se rend compte que Mike lui est destiné…


Les vampires possèdent des crocs effilés, des yeux rouges, un pouvoir mental ainsi qu'une force considérables. Ils sont également capables de voler. Ils se reposent durant la journée dans un cercueil. Les vampires sont insensibles aux balles (sauf les balles en argent) et n'ont pas besoin d'invitation. Ils craignent la croix et le pieu.

Kristina, la plus ancienne et la plus puissante des vampires, est considérée par ses pairs comme leur Reine. Les vampires de son clan lui offrent leur sang afin de restaurer ses forces et son pouvoir. Le point faible de Kristina est de privilégier les relations avec les mortels. Kristina assouvit ses désirs sexuels avec ses serviteurs humains. La Reine ressent à distance la douleur infligée à ses serviteurs. Les mortels vidés de leur sang ne se transforment pas en vampires : il faut deux morsures pour que la transformation s'opère.


J'ai trouvé que les dessins des deux derniers tomes étaient bien moins aboutis que ceux du premier. Les visages des personnages ne ressemblent vraiment à rien ! Le scénario tient la route, sans être exceptionnel. Cette série, axée sur les besoins sexuels de son héroïne, est à réserver aux adultes.