The mystery of Mr Renfield
and Count Dracula


Pièce de théâtre en anglais

Andrew London, Emma Reeves,
Lucille O'Flanagan

2011

Eric Geynes, Charlotte Donnelly,
Matthew Luret, Stephen Shagov,
Kaya Blocksage


Jonathan Harker se rend en Transylvanie pour clore la vente de l'abbaye de Carfax avec le Comte Dracula. Il se rend rapidement compte qu'il n'est pas l'hôte du Comte mais son prisonnier. Harker découvre également que Dracula est un vampire. Le Comte se rend à Londres où il boit le sang de Lucy. Cette dernière est l'amie de Mina, la future fiancée de Jonathan Harker. Arthur Holmwood et le Professeur Van Helsing vont tenter de sauver Lucy…

L'association Théâtre En Anglais adapte des classiques de la littérature anglo-saxonne, notamment à l'attention des collégiens et des lycéens. La pièce " The mystery of Mr Renfield and Count Dracula " dure 1h20. Ce spectacle est en tournée dans toute la France en 2012. Chaque acteur interprète deux à trois rôles dans la pièce.

Les vampires sont des créatures nocturnes. Ils ne possèdent pas de pouls et ne respirent pas. Lorsqu'ils boivent du sang humain, leurs yeux prennent une couleur rouge. Lorsqu'il voyage, Dracula est obligé d'emporter des caisses de sa terre natale. Afin d'assurer sa sécurité, il dispose ses différentes caisses dans plusieurs repaires. Les vampires sont capables de se changer en brume ou en chauve-souris, et de contrôler les loups. Harker surprend le Comte Dracula en train de grimper aux murs comme un insecte. Les victimes des vampires s'affaiblissent et se transforment en vampire à leur mort. Les vampires font oublier à leurs proies qu'ils les ont attaquées. Ils sont également capables de les appeler à distance. Lorsque Dracula force Mina à boire de son sang, il établit avec elle un lien télépathique. Van Helsing préconise l'utilisation de l'ail, des croix et des hosties pour repousser Dracula. Les vampires sont détruits par un pieu fiché en plein cœur et par décapitation. Lorsque le vampire originel est tué, ses victimes (encore vivantes et contaminées) redeviennent entièrement humaines.

Si la première partie de la pièce est plutôt réussie, j'ai trouvé la seconde moitié bien trop bâclée. La chanson au début laissait présager une adaptation originale, mais le reste du spectacle s'est avéré fidèle au roman. J'ai apprécié les costumes, les acteurs, le ton humoristique de certains dialogues ainsi que la dégaine d'Arthur et de Van Helsing. Les changements de décors (effectués dans l'obscurité par les acteurs eux-mêmes), trop nombreux en seconde partie, cassent le rythme du spectacle.


Dracula