Vampires vs zombies


Jeu vidéo (time management)

Eugene Sokolov

2011

Alawar


En 2012, le dictateur Bombata contrôle pratiquement le monde entier grâce à ses armées de zombies. Les vampires de Transylvanie, menés par Vlad Tzepech, ne comptent cependant pas se soumettre…

Le jeu comprend 75 niveaux disposant chacun d'objectifs à atteindre. Le temps limité permet tout juste de gagner plus d'argent.

Les vampires fabriquent des armes pour lutter contre les troupes zombies : les citrouilles, les citrouilles explosives, l'ail, les pulvérisateurs d'ail ou encore différents golems. Les troupes vampires disposent de récolteuses de citrouilles, de mineurs, de récolteurs d'ail et de soldats. L'ail étant nocif pour les vampires, les récolteurs portent des combinaisons protectrices. Des chauves-souris récoltent les produits fabriqués. Une calèche-cercueil (puis un véhicule plus performant à moteur) transporte les marchandises pour les vendre. Les vampires craignent les rayons du soleil qui les brûlent, mais ils se régénèrent naturellement de leurs blessures. Les vampires ont la peau bleue et des crocs pointus. Les chercheurs vampires ont mis au point le BLOOD (qui rend les vampires plus productifs) et le SLUSH (qui permet aux machines de fonctionner plus rapidement).

Ce jeu mal géré est au final décevant et ennuyeux. Je lui reproche un manque d'évolution entre les différents mondes. Les développeurs nous proposent toujours les mêmes ressources et les mêmes buts à atteindre. Entre ces niveaux de récoltes et de fabrications, " Vampires vs zombies " nous propose quelques niveaux d'action, basés sur les combats contre les troupes zombies. Ces scènes de jeu mal faites (une même manipulation pour choisir son arme, tirer sur les ennemis et récolter les bonus) ne relèvent malheureusement pas le niveau. Les dialogues des personnages sont, de plus, inintéressants au possible…