La passion du sang
Le pouvoir du sang 4
(Bloodover)


Roman fantastique pour adultes

Nancy Kilpatrick

2000

A lire


Julien, Comte de Villiers, vampire du 16ème siècle, jette son dévolu sur Jeannette Price. Il remarque quelque chose de particulier chez cette humaine. Le vampire ressent le besoin impérieux de la dominer. La jeune femme est étonnée par la façon archaïque de s'exprimer de cet homme, qui ne possède aucun sens de l'humour. Transformée contre son gré, Jeannette ne veut pas être coupée du monde. Elle désire poursuivre une vie normale et même avoir des enfants…

Cette série comporte quatre volumes. L'auteur a publié plusieurs anthologies sur le thème des vampires. Elle écrit parfois sous le pseudonyme de " Aramantha Knight ". En 1993, elle a revisité le roman " Dracula ", puis en 1997, " Carmilla ". Ses écrits mêlent sexualité et violence.


En apprenant l'existence des vampires, Jeannette se renseigne sur leur mythe. A cette occasion, Nancy Kilpatrick évoque notamment un de ses propres romans (!), " The darker passions : Dracula ". Les vampires possèdent des sens aiguisés ainsi qu'un magnétisme étrange proche de l'hypnose. Jeannette doit s'habituer à ses nouvelles capacités physiques, bien supérieures à celles des mortels. Au fil des décennies, les vampires développent certains pouvoirs surnaturels. Leur peau glacée se réchauffe temporairement lorsqu'ils se nourrissent de sang humain (qu'ils appellent " la vita "). Les vampires absorbent le sang de leurs proies mais également leurs émotions, leurs connaissances et leurs souvenirs. Les vampires se distinguent entre eux par la luminescence particulière de leur peau.

Durant la journée, les vampires sont incapables de se nourrir. A l'exception des plus anciens, ils tombent alors dans une profonde torpeur. La lumière du soleil est douloureuse pour les plus jeunes. A force de boire du sang, ils finiront par supporter la lumière du jour. Contrairement aux légendes, l'ail, les croix et même les blessures par balles ne leur font aucun effet. Ils n'ont pas besoin d'invitation pour entrer dans un lieu privé. Leurs cellules se régénérant constamment, un pieu en plein cœur ne peut pas les tuer.

La transformation en vampire est longue et délicate. Il est préférable de faire des échanges de fluides (sang ou sperme) le plus longtemps possible avant la mort de l'humain. Les mortels sont alors très faibles, somnolents et incohérents. Avec le sang du vampire, leur système immunitaire puis toutes les structures du corps mutent.


J'ai moins apprécié ce tome final qui, dans toute sa première moitié, ressemble à un roman à l'eau de rose tendance sadomaso. Les deux héros manquent de charisme, notamment Julien dont le caractère rigide finit par lasser.


Enfant de la nuit, l' (Pouvoir du sang 1)
Mort tout près, la (Pouvoir du sang 2)
Renaissance (Pouvoir du sang 3)