13 histoires de vampires


Recueil de contes

Françoise Rachmuhl

2011

Flammarion Pocket


L'auteur fait une brève présentation du mythe du vampire, et démontre notamment que celui-ci prend des formes bien différentes selon les époques et les pays. Le vampire fascine par son côté transgressif. Cet être, d'apparence humaine mais qui refuse la mort, n'appartient plus au monde des hommes. Le recueil comprend douze contes ainsi qu'une biographie du Dracula historique, Vlad Tepes.

- La famille du Vourdalak : Au milieu du 18ème siècle, le Marquis d'Urfé raconte son étrange aventure en Moldavie, où il fut la proie d'une famille de vampires.

- Le carrosse noir : Au début du 19ème siècle, le Comte russe Vassili Vassilievitch Zakouski était redouté pour son excès d'autorité et sa cruauté. A l'article de la mort, il fit promettre à sa jeune épouse de lui rester fidèle.

- Le vampire, le coq et la poule : En Moldavie, Ileana était réputée pour sa grande bonté et ses soins apportés aux animaux. Son fiancé, mort prématurément, revient en tant que strigoï.

- La complainte du lin : Onulé et Simanas, destinés à s'unir, sont séparés par la mort. Le fiancé, décédé dans le péché et sans prières, revient en vampire.

- La petite princesse gourmande : La fille de l'empereur n'a qu'un seul péché, la gourmandise. La malheureuse s'ennuie et finit par mourir de tristesse. Peu après, les gardes chargés de surveiller sa dépouille sont découverts égorgés et vidés de leur sang.

- Maritza : Maritza, jeune paysanne, assiste aux veillées avec ses amis et ses proches. Elle attire l'attention d'un inconnu séduisant mais très pâle.

- La fille rêvée : Le docteur Misic s'installe dans un manoir réputé hanté. Rapidement, il ressent une grande tristesse et fait de mauvais rêves.

- Clairs de lune : Au 19ème siècle, en Angleterre, une famille emménage à Croglin Grange. Le domaine a mauvaise réputation auprès des villageois. Une nuit de pleine lune, la fille de la maisonnée est attaquée. Elle en garde des morsures au cou.

- Le sourire de Philinnion : En Asie mineure, la belle Philinnion meut à 15 ans. Des années plus tard, la gouvernante la surprend dans la chambre d'un hôte de la famille.

- Le mariage de Ning : En Chine, Ning trouve refuge dans un temple. Il y rencontre Hsiao Ch'ien une jeune fille qui tente de le séduire. Les matins suivants, des jeunes gens sont découverts exsangues, un minuscule trou dans la plante du pied.

- Le Kapotier : Au Vietnam, Trinh Trung Ngo voyage pour ses affaires. Il rencontre Nhi Khanh, une jeune femme avec qui il démarre une relation. Il découvre que sa maîtresse est morte des mois plus tôt.

- Le chat sans nom : Au Japon, un chat démon prend possession de la favorite du Prince. Ce dernier finit par tomber malade. Il s'affaiblit jours après jours, et passe des nuits peuplées de cauchemars.


En Europe de l'Est, le vampire est également appelé vourdalak ou strigoï. La nuit venue, il quitte sa tombe pour aller sucer le sang de ses proches. Ses attaques répétitives affaiblissent ses proies qui finissent par mourir et par se transformer en vampire à leur tour. Ces cadavres animés refusent toute nourriture. Ils se distinguent par leur teint livide, leur peau glacée ainsi qu'une légère odeur de décomposition. Les chiens sont particulièrement sensibles à leur présence. Ils peuvent se déplacer à grande vitesse pour rattraper leurs proies. Le vampire communique avec les morts et peut même les commander. Pour arriver à leurs fins, certains vampires plongent dans un sommeil surnaturel les proches ou les gardes de leur victime.

Les villageois se protègent en frottant les portes, les fenêtres et les trous de serrure avec de l'ail et de l'eau bénite. Les vampires craignent également les croix et les prières. Ils sont détruits par le pieu fiché dans leur poitrine et par le feu. Ils doivent regagner leur tombe avant le chant du coq. En Asie, seuls les cœurs nobles sont capables de résister aux tentations charnelles des vampires ou à leur or factice.

Les vampires sont des esprits sans repos qui n'ont pas reçu de funérailles correctes. Certains défunts se transforment en vampire à la suite d'une mort violente, par désir de vengeance ou en ayant été privés d'amour.


Je regrette l'absence de références. L'auteur ne mentionne en effet aucun auteur ni aucune date permettant d'identifier ces douze nouvelles. La bibliographie, trop succincte, ne propose en outre aucune piste de lecture. Cette compilation présente néanmoins, de manière cohérente, les divers vampires folkloriques.


Belle du temple hanté, la
Chinese fairy tale, a
Contes du boudoir hanté, les
Famille de vampires, une
Histoires de fantômes chinois