Histoire secrète des vampires
(The real twilight :
true stories of modern day vampires)


Etude

Arlene Russo

2010

City


Les vampyres, sanguins ou psychiques, sont bien différents des créatures issues du folklore et des héros littéraires. Cette étude explore leur passion peu commune, leurs réflexions et leur mode de vie. Le courant vampyrique s'est largement développé aux Etats-Unis et en Angleterre où le vampire est une figure très populaire. En parallèle, Arlene Russo développe les points essentiels du mythe des vampires pour expliquer la fascination qu'ils exercent.

En 1999, Arlene Russo a créé le magazine anglais " Bite me ". En 2003, elle a publié l'étude " Vampire nation ". Dans " The real twilight : true stories of modern day vampires ", elle fait référence à d'autres études ayant traité du phénomène des vampyres, notamment " American vampires " de Norine Dresser, " Vampires among us " de Rosemary Ellen Guiley ou encore " Bloodlust " de Carol Page.


Les " vampyres " ou " vampires vivants " utilisent ces termes pour se distinguer des vampires de fiction et des morts-vivants du folklore. Le vampyre prend conscience de son identité lors de " l'éveil ". Par la suite, il adopte souvent un nom vampirique en rapport avec la littérature ou le cinéma. Les vampyres déclarent devoir absorber l'énergie d'un donneur pour être en bonne santé : du sang pour les vampyres sanguins, de l'énergie pour les vampyres psychiques. Dans le cas contraire, ils souffrent de maux de tête, de léthargie ou de dépression. Le vampyre développe une relation particulière avec leur donneur (appelé le cygne noir), basée sur le consentement et le respect. Les " wanabees " sont les plus nombreux. Désireux d'être considérés comme des vampires, ils vivent selon leurs modèles de littérature et de cinéma.

Arlene Russo a interrogé de nombreux vampyres. Tous déclarent avoir une fascination pour la vision et le goût du sang. Le mode de vie des vampyres est associé aux fantasmes sexuels ainsi qu'à un certain besoin de domination. Certains vampyres se comportent comme des vampires traditionnels, portant des crocs ou dormant dans des cercueils.

Le " voile noir " (black veil en anglais) regroupe l'ensemble des idéaux et des principes communs à cette communauté. Les vampyres se regroupent en familles, clans ou maisonnées et organisent des événements nocturnes : soirées, assemblées ou encore festivals. Le décorum et les comportements des vampyres sont liés aux romans d'Anne Rice, à l'univers du jeu " Vampire la Mascarade ", ainsi qu'aux films " Dracula " de Coppola, " Génération perdue " ou encore " Blade ". Les Concepteurs (ou Sires) guident et protègent les nouveaux venus. Chacun arbore visiblement la marque de son clan.


Ce sujet avait déjà été abordé en France en 2002, à travers l'étude " Vampyre " de Laurent Courau. " Histoire secrète des vampires " est une bonne initiative de traduction, afin de remettre au goût du jour cette subculture méconnue. J'ai apprécié les nombreux documents regroupés par l'auteur : extraits de courriers, interventions de spécialistes ou de responsables d'associations vampiriques.


American vampires
Vampyres