La prophétie


Roman fantastique

Adeline Neetesonne

2011

Terriciaé


Léa Darmont est en dépression depuis de nombreuses années. Les médecins ne comprennent pas l'origine de ses crises de faiblesse chroniques. Depuis quelques temps, la jeune femme a du mal à supporter la lumière vive. Le Docteur Frantz la met en relation avec un certain James Conrad, qui pourra sans doute l'aider. James comprend que Léa manifeste tous les symptômes des élus. Il lui apprend qu'il est lui-même un vampire et lui raconte son histoire. Il fut transformé au 17ème siècle par une vampire nommée Seréna…


Les vampires se distinguent par leur peau, plus pâle que la normale, et leurs dents pointues. Leurs capacités physiques (force, régénération, sens) sont accrues. Immortels et stériles, ils disposent également de pouvoirs surnaturels : séduction, influence mentale ou encore télépathie. Les vampires se nourrissent de sang animal ou de sang humain, par petites quantités.

Ils ne supportent pas les rayons du soleil. Contrairement aux légendes, l'eau bénite et l'ail ne leur font aucun effet. Un vampire est détruit par la décapitation ou s'il est vidé de son sang.

Les rares humains pouvant être transformés en vampires sont désignés par le terme d'élus. Pour se transformer, ils doivent boire le sang d'un vampire. Les vampires disposent d'un pouvoir mental accru sur les élus, notamment lorsqu'ils les regardent dans les yeux.


J'ai beaucoup apprécié toute la première partie : les souffrances de Léa qui ne comprend pas son état, puis sa découverte du monde des vampires. Le passé de James au 17ème siècle est également très bien rendu. La seconde partie, où Léa est choisie comme héritière du Prince Noir m'a moins touchée. " La prophétie " est un roman soigné, qui se distingue de la production actuelle d'œuvres vampiriques.