Les nombreuses vies
de Dracula


Etude

André-François Ruaud et
Isabelle Ballester

2008

Les Moutons Electriques


Dracula est un personnage hors du commun. Popularisé par Bram Stoker, il s'est imposé avec succès dans les médias, jusqu'à définir de manière indirecte le syndrome de Renfield et les vampires humains (les tueurs sanguinaires). Cette étude retrace le parcours de Dracula, du 15ème au 21ème siècle. Une chronologie mêle faits historiques et personnages littéraires comme ceux de Bram Stoker, Fred Saberhagen, Elizabeth Kostova, Kim Newman, Barbara Hambly et Conan Doyle.


Les premières évocations de créatures vampiriques remontent à l'antiquité, avec les lamies, les stryges ou encore les empuses. Par la suite, on mentionna le " cadaver sanguisugus ". L'emprise croissante du christianisme façonna les croyances populaires. Certaines personnes étaient prédestinées à revenir en l'état de morts-vivants : les pécheurs, les excommuniés et les suicidés. En exploitant la peur du peuple, l'église asseyait ainsi son autorité. Les armes efficaces pour lutter contre le mal étaient le crucifix, l'hostie et l'eau bénite. En 1484, le Pape Innocent VIII approuva la publication du " Malleus Maleficarum ", un traité de sorcellerie où figuraient des récits sur les défunts.

Au 18ème siècle, les penseurs des Lumières s'attaquent à la superstition, à l'obscurantisme et à la religion - notamment au fanatisme. Dans cette même période, des traités officiels relataient pourtant l'existence de vampires, responsables d'épidémies.

En 1836, dans son ouvrage " Mystique divine, naturelle et diabolique ", Johann Joseph Von Gories évoque le vampire psychique, qui mène une action nerveuse à distance. Von Gories développe sa thèse d'une fonction commune aux hommes, aux plantes et aux animaux : la vie végétale. Certains morts, ayant un fort appétit de vivre, parviennent à poursuivre leur existence grâce à l'énergie fournie par la vie végétale.

Les thèmes vampiriques se développèrent ensuite avec le roman gothique, puis par les vampires aristocratiques comme Dracula, et les femmes vampires telle Carmilla. Le vampire exerce une fascination hypnotique sur ses victimes. Les croyances de son vivant détermineront ses faiblesses en tant que vampire.


Cette étude pleine d'élégance (nombreuses illustrations en noir et blanc, somptueuse couverture) colle au mythe de Dracula tout en mêlant faits historiques et personnages littéraires. Les auteurs abordent des thèmes habituellement peu étudiés : les empoisonneuses françaises, l'étude de Johann Joseph Von Gories, le couple Dante Gabriel Rossetti et Elisabeth Siddal ou encore le spiritisme. " Les nombreuses vies de Dracula " est un bon complément pour les passionnés du roman " Dracula " de Bram Stoker. J'ai apprécié l'étude détaillée du roman " Dracula " et du voyage de Jonathan Harker.


Dracula

Bram Stoker