Bloody Mallory


Film d'action fantastique

Julien Magnat

2002

Olivia Bonamy, Adrià Collado,
Valentina Vargas


Le jour de son mariage, Mallory découvrit que son fiancé était un démon. Elle parvint à le tuer avant qu'il la sacrifie. Mallory décida alors de consacrer sa vie à lutter contre le mal en constituant un commando anti-paranormal. Elle fait équipe avec Talking Tina, une fillette télépathe et Vena Cava, un transsexuel expert en explosifs. Mallory et son équipe, rejoints par le Père Carras du Vatican, vont devoir retrouver le Pape qui a été enlevé par des non-morts…


Mallory est toujours liée à son mari par le sang et par son voeu de mariage. Elle peut régulièrement l'invoquer afin de lui poser des questions. Elle apprend ainsi que les monstres qui portent un masque de métal appartiennent à la caste la plus puissante de la race des ténèbres. Les vampires responsables de l'enlèvement du Pape sont membres d'une secte vouant un culte à l'ange déchu Abbadon l'Exterminateur. Ils souhaitent libérer les anges déchus pour exterminer les humains.

Les vampires possèdent une peau pâle, des crocs acérés et des pupilles anormales. Ils peuvent vider un humain de son sang en quelques secondes. Lady Valentine, décapitée pendant la Révolution française, a réussi à survivre grâce à son pouvoir de régénération exceptionnel. Pour lutter contre les vampires, l'équipe de Mallory utilise des pieux, de l'eau bénite ainsi qu'un détecteur de magie négative.


Je salue la prise de risque de ce réalisateur français et sa capacité à nous offrir un film de genre, décalé, irrévérencieux et abouti. " Bloody Mallory " possède un univers particulier, mêlant un visuel manga et gothique à de l'action et de l'humour " à la Buffy ". Les maquillages des monstres sont très réussis, tout comme les décors des différentes scènes. J'ai également apprécié l'interprétation de la plupart des acteurs.