Un vampire ordinaire
(The vampire tapestry)


Roman fantastique

Suzy MacKee Charnas

1980

Le Livre de Poche


Le Dr Edward Lewis Wayland est un anthropologue qui étudie les rêves. La cinquantaine, et totalement dévoué à son travail, il attire les regards féminins. A l'université, ses étudiants le comparent avec humour à un vampire. Le Dr Wayland cache sa véritable nature : il est effectivement un authentique vampire. Gravement blessé, il sera emprisonné puis exhibé contre de l'argent. Après être parvenu à s'enfuir, il se rapprochera de Floria, une psychanalyste qui tentera de le délivrer de ce qu'elle croit être un fantasme…

Le Dr Wayland ne connaît pas d'autres membres de son espèce. Le vampire dispose d'une force accrue et d'une endurance considérable. Sa régénération s'accélère grâce à l'ingestion de sang frais. Il vit tel un prédateur, à proximité de ses victimes, qu'il considère uniquement comme de la nourriture. Passé maître dans l'art de la chasse, il sait détecter les femmes ou les hommes abordables. Ses sens hyper développés lui permettent de détecter les humains malades. Wayland ne supporte pas le sang vicié par les maladies, les drogues, le tabac ou encore les médicaments. Il ne tue pas ses proies mais il se contente de boire par petites quantités. Ce vampire ne dispose pas de crocs mais d'un aiguillon sous la langue, ainsi que d'une salive contenant un anticoagulant. Avant de se nourrir, le Dr Wayland comprime un point sensible (près de l'artère menant au cerveau) pour faire perdre connaissance à sa proie. Pour que son organisme ne soit pas perturbé, Wayland doit se reposer après chaque repas. En cas de blessures graves ou pour changer d'époque, ce vampire entre dans de longues périodes d'hibernation.

Suzy MacKee Charnas a su développer un vampire intéressant (un être solitaire et totalement indifférent aux humains), mais hélas insuffisamment présent dans le roman. Cet ouvrage, qui souffre de longueurs, est résolument destiné à un public adulte. Les entretiens avec la psychanalyste se révèlent être les passages les plus aboutis du livre.