Nosferatu à Venise
(Nosferatu a Venezia)


Film d'épouvante

Augusto Caminito
et Mario Caiano

1988

Klaus Kinski, Christopher Plummer,
Donald Pleasence


Le Professeur Castelano voue sa vie à l'étude du " nosferatu ". Il se rend en Italie, où une légende situerait le tombeau d'un Transylvanien, enterré vivant 200 ans auparavant…


Klaus Kinski reprend son personnage de vampire du film de 1979, " Nosferatu " de Werner Herzog. Suite à des problèmes de salaire et à divers accrochages, trois réalisateurs différents se succédèrent sur le tournage de " Nosferatu à Venise ". Pour finir, c'est Augusto Caminito le producteur qui assura la réalisation. Klaus Kinski dirigea quelques scènes lui aussi. L'acteur refusa de reprendre son maquillage de vampire initial, trop contraignant, et garda ses cheveux longs !

Donald Pleasance a joué dans le " Dracula " de 1979 ainsi que dans " Le club des monstres " en 1981.


Le vampire est un mort-vivant qui apporte la peste. Il est considéré comme une sorte de seigneur par les gitans, qui sont fiers de lui fournir des vierges. Doté de pouvoirs surnaturels, il est quasiment invincible et insensible aux balles. Selon la légende, le norferatu est vulnérable à un amour sincère. Le vampire est doué de télékinésie, peut créer des illusions, et communique par télépathie avec sa descendance. Il se distingue par son absence de reflet, ses crocs pointus et sa peau pâle. En sa présence, les chiens deviennent agressifs. Il est capable de se déplacer le jour, mais il doit dormir pendant 24 heures tous les 24 jours. Il assouvit sa soif de sang et son désir sexuel avec des proies féminines.

Ce film, au scénario mince, est extrêmement lent. On ressent les problèmes liés à la succession de réalisateurs. Le remplissage, avec de nombreux plans de Venise, ne relève pas l'intérêt. Les prêtres, hystériques et criards, sont insupportables. Seuls l'apparence et le côté dérangeant de Klaus Kinski relèvent le niveau.


Club des monstres, le
Nosferatu
Nuits de Dracula, les

Les acteurs célèbres