Lilith,
l'épouse de Satan


Etude

Catherine Halpern
et Michèle Bitton

2010

Larousse


Belle et envoûtante, la démone recèle une part vénéneuse, fascinante et inquiétante. Tout comme le vampire, l'incube et la succube, Lilith séduit ses proies la nuit venue. Prédatrice frustrée, elle est liée au mal, au sexe et à la mort. Ses origines plongent aux sources même de l'histoire. La construction de cette figure démoniaque s'étale sur plusieurs siècles. Lilith est fortement associée à la culture juive. Elle fut la première femme d'Adam, puis l'épouse de Satan. Lilith devint également une icône pour les féministes, en symbolisant l'insoumission des femmes et la libération sexuelle.


Lilith a pour ancêtres les démons mésopotamiens lilû, lilitû et ardat lilî. Ils s'introduisaient la nuit dans les foyers comme un souffle (" Lil " signifiant souffle en sumérien), se rapprochant ainsi des incubes et des succubes. L'ardat lilî, fille malheureuse, sans époux et sans enfants, attaquait les jeunes hommes. La démone les rendait alors impuissants et empêchait leur union future.

Lilith est également apparentée à Lamashtu, déesse déchue qui rendait ses victimes stériles. Elle attaquait aussi les femmes enceintes et les jeunes enfants. Elle deviendra par la suite Lamia, connue pour dévorer les enfants.

Le nom de Lilith n'apparaît qu'une seule fois dans la Bible, au milieu d'un bestiaire. Dans ce passage apocalyptique, elle est notamment associée aux satyres. Dans le livre d'Isaïe, Lilith la maudite est capable de voler et dévore les enfants. Dans le Talmud de Babylone, elle est décrite comme un démon ailé à figure de femme, doté d'une longue chevelure. Impure, elle attaque de nuit les hommes seuls. Dans le Targumin, rédigé en araméen, les lîlîn (démon au masculin pluriel) sont cités dans une liste de démons (avec les ruhin, signifiant les esprits et les shedin, les démons).

Lilith fut la première compagne d'Adam. Ayant été, comme Adam, créé à partir de la terre, Lilith refusa d'être subordonnée à son époux. Expulsée puis maudite, elle refusa l'ordre de Dieu de revenir près d'Adam. Dans un texte, Lilith révéla à un prophète " boire le sang des hommes et sucer la moelle de leurs os ". Séductrice, elle incarnait la luxure, et se joignait à la démone Naama pour pénétrer dans les rêves des hommes. Lilith devint l'épouse de Samael (autre nom de Satan, le chef des démons) et régna à la tête du Royaume du mal.

Dans les croyances du Proche et du Moyen-Orient, pour se prémunir des attaques de Lilith, on offrait aux femmes enceintes et aux bébés des bols magiques ou des textes protecteurs. Des incantations écrites notifiaient le nom des démons mâles et femelles.


Lilith est une figure démoniaque faisant partie intégrante du mythe des vampires. Tout comme le vampire, elle incarne notamment la transgression. La présentation des auteurs est claire et bien argumentée. J'ai apprécié le chapitre sur les images plus modernes associées à Lilith.


Le tour du monde des vampires