Thirst :
ceci est mon sang
(Bakjwi)


Film fantastique

Chan-wook Park

2009

Kang-ho Song, Ok-bin Kim


Le Père Sang-hyeon voue sa vie à aider son prochain. Il participe à une expérience médicale visant à mettre au point un vaccin contre un virus mortel. Il est le seul survivant sur 50 volontaires. Par hasard, il renoue avec un ami d'enfance, rendant des visites régulières à la famille de ce dernier. Son corps se met à changer étrangement et il éprouve peu à peu du désir pour Tae-ju, la femme de son ami…

Sang-hyeon a été contaminé par du sang transfusé. Il mourut du virus inoculé dans le cadre de l'expérience médicale, mais fut ressuscité par le sang de vampire. Sang-hyeon doit s'adapter à ses nouvelles capacités surnaturelles : sens accrus, sauts, vol, force considérable, régénération instantanée. Il possède un reflet mais craint le soleil qui le brûle. Sang-hyeon est capable de voir les veines sous la peau. Il boit régulièrement du sang humain pour combattre les effets du virus.

Je n'ai apprécié aucun personnage - ni aucun acteur ! - de ce film qui n'apporte rien du tout au genre. La première partie laisse la part belle aux rapports sexuels entre les deux héros, et la seconde fait l'étalage des pouvoirs des vampires. Bien que les effusions de sang soient bien rendues, les effets spéciaux - notamment les sauts ou le vol - laissent plutôt à désirer. On se demande pourquoi les expérimentations médicales se font sur des personnes saines à qui les chercheurs inoculent volontairement le virus ! La scène finale, très prévisible, est quant à elle plus ridicule qu'émouvante…